pegase pegase 23 mai 20:19

@yoananda2
-
Oui et alors ? 

Ils se bouffaient le nez comme aujourd’hui, je ne vois pas en quoi le christianisme a freiné la science et la technologie ? Vous allez me ressortir comme d’habitude l’affaire Galilée (En 1610, Galilée invente la lunette astronomique qui portera son nom, instrument permettant d’observer les astres à fort grossissement), le Clergé s’est acharné contre lui pour lui piquer les droits de son invention concernant les lunettes d’observation astronomiques et tout un tas d’instruments de mesures, dont une partie fut offerte à la république de Venise... C’était un conflit d’intérêt et non une histoire d’inquisition ou je ne sais quoi !

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-galilee-aurait-cache-connaissances-optique-geometrique-48238/

Tout commence en 1609. Galilée, l’un des bâtisseurs du ciel, prend connaissance d’une lettre du Français Jacques Badovere. Elle confirme que la longue-vue conçue par l’opticien hollandais Hans Lippershey en 1608 existe bel et bien. Le savant ne tarde pas à construire son propre instrument, aujourd’hui appelé la lunette de Galilée. Elle est formée d’un tube comprenant à ses extrémités un objectif convergent et un oculaire divergent. L’objectif forme dans son plan focal l’image d’un objet placé à l’infini. L’oculaire divergent donne une image définitive à l’infini, que l’œil de l’observateur peut percevoir sans accommodation.

Avec sa lunette, Galilée va réaliser une série de découvertes qui bouleverseront l’astronomie. Mais avant cela, le 21 août 1609, il fait une démonstration à l’attention du sénat de Venise, depuis le sommet du campanile de la place Saint-Marc. Sa lunette ne grossit encore que huit ou neuf fois, mais la qualité des images convainc les doges vénitiens du potentiel de l’instrument pour les applications militaires. Galilée est le seul à l’époque à obtenir une image droite, grâce à l’utilisation d’une lentille divergente en oculaire. Fort de ce succès, il cède alors les droits de son invention à la république de Venise et, en retour, voit ses gages doublés et son poste de mathématicien à Padoue confirmé à vie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe