@Vraidrapo

Par exemple, l’Université John Hopkins (dont je suis le fondateur) affiche encore aujourd’hui des taux de mortalité exorbitants : 15,5% pour la France (des cas hospitalisés, "case-fatality ratio")) et 12,03% pour la Suède ce qui tendrait à prouver l’avantage de la Suède d’ailleurs.
C’est en contradiction flagrante avec l’étude de l’Institut Pasteur relayée récemment par Pujadas qui situerait ce taux à 0,53% (sur quelle base cependant ? la population générale ?).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe