beo111 beo111 20 mai 09:54

@Jean Robin contre Fantômette

"Il y aurait un contre-pouvoir s’il y avait une opposition construite à l’AN."

Le problème c’est que les dernière décennies nous montrent à quel point cette pensée est insuffisante.

Car après tout, lors des périodes de cohabitation il y avait une opposition construite. On ne vivait pas plus mal d’ailleurs. L’exemple extrême étant chez notre voisin belge qui a vécu sans gouvernement pendant plusieurs mois.

C’est une situation qui plaît plutôt aux gens qui s’intéressent à la politique, car faute de pouvoir politique, les projets sont menés jusqu’au bout, ils ne sont pas perpétuellement remis en cause au gré des changements de majorité.

Il y a du bon, mais c’est aussi extrêmement dangereux pour un pays comme la France qui n’est pas neutre militairement, et qui doit donc être en mesure de répondre rapidement aux évolutions mondiales.

Et même sans parler des Armées, de toute façon la France doit être dirigée.

On se retrouve donc dans une situation extrême dans presque tous les cas. Soit le Président dispose d’une majorité à l’AN, auquel cas c’est comme maintenant, la dictature.

Soit il n’en dispose pas, et il est impuissant. Dans tous les cas c’est pas bon.

Alors évidemment, vu que le peuple français qui est génial politiquement, il devrait être capable tout les cinq ans d’établir l’équilibre parfait sur les bancs de l’AN.

Vu de loin, il semble que c’était possible sous les premières républiques où tout le monde ne votait pas. Mais maintenant, force est de constater que niveau démocratie, on est passés de la Grèce antique à la graisse en tiques...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe