maQiavel maQiavel 15 mai 22:06

@Ozi

« réduire l’ordre du temple à une simple puissance bancaire dangereuse pour tenter de faire un lien avec la finance actuelle est un raccourcis périlleux.. »

Je sais bien, ils étaient beaucoup d’autres choses, je suis volontairement provocateur. smiley

Mais il n’empêche qu’ils étaient aussi ça. Et en plus ils étaient sous la juridiction d’une puissance transnationale, à savoir la papauté, qui était en conflit avec la couronne. Et pour couronner le tout, c’est le cas de le dire, c’était une organisation disposant des troupes constituées en partie de soldats ayant une solide expérience militaire. Quand on regarde ça avec un œil politique, on voit une organisation très puissante, on se dit que le risque de constitution d’Etat dans l’Etat est réel et on en conclut que cette entité constitue un danger pour la souveraineté de l’Etat. Se débarrasser de cette menace ( et en profiter au passage pour remplir les caisses en s’appropriant leur richesse ) relève donc d’une nécessité politique.

Concernant l’effondrement de connaissances, s’il est bien lié à l’écroulement de l’ordre templier, bah c’est dommage mais comme disait Machiavel, le choix en politique n’est pas entre le bien et le mal mais entre le pire et le moindre mal. A ce niveau-là, le pire aurait été que cette organisation mette un jour le couteau à la gorge d’un roi et le fasse danser comme un pantin. L’Etat est semblable à un mari possessif et la souveraineté est semblable à une femme, elle ne se partage pas !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe