maQiavel maQiavel 23 mars 10:00

J’en parlais hier justement, très bonne vidéo, rien à redire.

« Nous vivons actuellement un choc, l’Etat français nous prive aujourd’hui de notre liberté pour notre bien. Nous acceptons et sommes actuellement sans contre-pouvoirs citoyens ».

Voilà le véritable problème de ma perspective : il n’existe pas de contrepouvoirs citoyens !

C’est qu’en soi, l’extension momentanée des pouvoirs de l’exécutif est justifiable face à une menace exceptionnelle. De l’autre côté, il existe chez tout gouvernement une tendance inexorable à la pente glissante vers une centralisation oligarchique et l’extension des pouvoirs peut impacter considérablement le fonctionnement de l’Etat de façon pérenne.

Il y’a là une tension évidente entre sécurité et liberté et la dialectique qui permet de résoudre cette contradiction, c’est le paradigme de l’exception : un gouvernement doit pouvoir être doté de pouvoirs exceptionnels mais seulement sous certaines conditions. L’une d’entre elles, c’est que le gouvernement doit être strictement soumis à un pouvoir qui le dépasse et sur lequel il n’a aucune prise ( pour moi, ce ne peut être que le pouvoir constituant tel qu’Etienne Chouard l’entend). Sans cela, l’état d’exception est condamné à pourrir en tyrannie et avec les potentialités technologiques d’aujourd’hui, il y’a risque non négligeable de dérive totalitariste.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe