guepe guepe 23 mars 00:03

@ezechiel

Le 23 février c’est trop tard, le rassemblement évangélique à mulhouse a déjà eu lieu. C’est ce rassemblement et la dispersion des participants à la fin qui va propager le virus dans tous le pays.
En plus, certains de cas découverts était déjà symptomatiques, comme la période d’incubation dure plusieurs jours, ça veut dire que le virus circulait déjà depuis plusieurs jours.
Le premier cas en France lié à l’Italie est d’ailleurs revenu depuis le 15 février.

" N’allez pas comparer la taille des frontières de la Russie, avec celles de la France. Et pour un pays de 145 millions d’habitants, ne déclarer pour l’instant que 147 cas de coronavirus, ce n’est pas si mal.
Pour la Turquie, pays en guerre, il est évident que le coronavirus peut entrer plus facilement.
Le cas indonésien n’est pas si "explosif". Pour une population de 265 millions d’habitants avec 450 cas de coronavirus déclaré au 21 mars.
La Mongolie, 3 millions d’habitants, n’avait qu’un cas de coronavirus déclaré au 10 mars, un Français. 

"

Vous n’avez rien compris, je vais y aller doucement.

L’épidémie en Russie est lié à 2 émiratis et 1 iraniens qui ont contaminé le pays avant que l’on sache que le virus circulait localement en Iran. Ils n’ont pas traversé les frontières terrestres, ils sont y allés en avion. Votre argument tombe à l’eau.

Pour la Turquie , il n’y a rien d’évident à ce que vous racontez, les frontières turques sont fermement tenues et fermées avec l’Iran. De meme avec la Syrie ,comme on a pu le voir à Idlib avec ces 900 000 syriens bloquait à la frontière. La contamination est venu d’un turc ayant séjourné dans un pays européen.

Pour l’indonésie, le cas zéro est un japonais infecté, passé par la Malaisie. Donc un patient originaire d’une zone non à risque à l’époque, passé par un pays qui n’était pas à risque non plus.
Ensuite , il y a 48 morts en indonésie,, létalité trop élevé par rapport au nombre de cas, et le pays ne réalise que 200 tests/jours. Ce qui veut dire qu’une grande partie des infectés ne sont pas détectés. Donc situation explosive à venir.

Pour la Mongolie, le patient zéro est un français...venu d’un avion russe. La russie n’étant pas considéré comme une zone à risque, la mongolie n’a pas pris de mesures pour les voyageurs russes.

Et oui, vos mesures de fermeture avec les zones à risque , ça ne marche pas. Car des personnes contaminés originaires d’une zone à risque peuvent passer par des aéroports d’un pays qui n’est pas à risque ( Cas de la Mongolie) ou venir de pays dont où ne sait pas encore que le virus circule dans le pays et qui ne sont donc, pas encore considéré comme à risque. ( cas de la Russie, du Bahrein, de l’Irak, contaminé par l’Iran ; Cas aussi des pays européens contaminés par l’Italie ; Cas du Sénégal et de l’algérie contaminés par des français,..... ).

Vous le devinez, la seule mesure efficace est la fermeture totale des frontières et la mise en quarantaine systématique avec tests de toutes les personnes venant sur le territoire. Ce qui est fait actuellement en Chine pour éviter une recontamination.

Marine n’aurait rien empeché.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe