Garibaldi2 24 mars 10:03

@Hijack ...

En fait, il a repris des info de ses collègues chinois et il a testé le traitement in vivo. Mais l’échantillon est faible au regard du fait que plus de 95% des positifs ne développent pas la maladie vers un stade sévère. Il faut donc savoir si son traitement (2 molécules associées) peut être administré en préventif du développement, ou s’il doit être administré en cas de déclenchement de la maladie.

Pour le ministère, il ne devrait être administré qu’en compassionnel, ce qui a mon opinion est une connerie car à ce stade les poumons sont ultra infectés. Le but du traitement est bien d’empêcher d’arriver à ce stade.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe