Conférençovore 10 février 06:13

@maQiavel "il me semble qu’il y’aura tout de meme du côté des musulmans, dans notre contexte, une tendance plus forte à menacer ceux qui insultent leur religion, ce n’est qu’une impression que je ne peux pas confirmer par des études précises et des stats mais c’est ce que je pense pour le moment ( mais je peux changer d’avis)."

Le sondage récent d’IFOP montre assez clairement le problème : pour l’écrasante majorité (85%) des musulmans en France, "insulter leur religion") revient à insulter les musulmans eux-mêmes. Ils ne font pas la différence et c’est ainsi qu’ils perçoivent la moindre critique à leur culte et explique qu’il est quasi impossible d’avoir un échange normal, rationnel avec nombre de musulmans.

Je pense que les facteurs qui expliquent cette confusion quasi généralisée sont multiples mais que trois se détachent : premièrement le dogme religieux lui-même qui, intrinsèquement, interdit tout blasphème, toute remise en question et ne peut que tolérer (à condition qu’ils s’écrasent et admettent leur infériorité) les non-adeptes jugés par défaut impurs. Deuxièmement le conformisme puissant qui est une force de coercition interne aux sociétés, clans, familles musulmanes en général. Il n’est pas l’exclusivité des sociétés musulmanes mais il y est très puissant et cette coercition est en réalité une menace permanente, une force centripète qui soude les membres de la communauté et condamne quasiment à mort (au moins sociale) celui qui voudrait sortir de la secte. Ainsi s’attaquer à l’idéologie revenant à s’attaquer aux adeptes revient également à s’attaquer à TOUS les membres de celle-ci et cela est "inacceptable" pour reprendre le terme de Zekri. Le troisième est difficilement évocable sans prendre d’innombrables pincettes mais disons qu’il est en rapport avec la fameuse carte qu’il ne faut surtout pas diffuser dixit Laurent Alexandre. Cette confusion témoigne d’une faillite à catégoriser (idées, individus) et se vérifie dans les sociétés "arabo"-musulmanes. Confusion entre science et croyance, entre pratiques issues de traditions et celles du culte, entre temporel et spirituel, loi humaine et loi divine, etc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe