Conférençovore 10 février 08:40

@Laconicus C’est possible mais très souvent cette expression est employée (par les musulmans eux-mêmes mais aussi nombre de non-adeptes et même nos responsables politiques) pour expliquer que les musulmans sont les principales victimes de d’autres musulmans et qu’en réalité, en nombre de victimes, en importance, ce sont eux qui subissent le plus le totalitarisme islamique. C’est d’autant plus révoltant que l’emploi de cette expression se fait toujours après des faits avérés de terreur islamique.

Cette rhétorique est tellement banale depuis CH que je suppose (peut-être à tort) que c’est le sens premier de l’emploi de cette expression et pas le sens chronologique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe