Joe Chip Joe Chip 3 février 22:27

Effectivement, il ne dit rien de neuf. Mélenchon a toujours donné ces "interviews intéressantes" entre deux campagnes, adressées d’ailleurs à des gens qui ne votent pas spontanément à l’extrême-gauche, mais perso je ne m’y fais plus prendre. Le fond de commerce de FI est très différent des discours de "Mélenchon l’humaniste".

Car il y a aussi Mélenchon le trotskyste, Mélenchon l’ancien socialiste nostalgique indécrottable de Mitterrand, Mélenchon le républicain, Mélenchon le latino-méditerranéen qui peut tenir des discours sidérant de bêtise sur les "blonds aux yeux bleus" et autres teutons méchants qui reviennent fréquemment dans ses discours, Mélenchon l’écolo, Mélenchon le bouffeur de curé qui connaît mieux l’histoire de l’Eglise et de tous les saints que la plupart des cathos de la manif pour tous, etc...

J’ai vu comment les discours du républicain rassembleur et de l’écolo-souverainiste de la campagne de 2017 (à moins que je confonde avec une élection précédente) ont été oubliés aussitôt l’élection passée pour retomber dans la logique d’appareil de l’extrême-gauche. Au-delà des polémiques portant sur son caractère, Mélenchon a surtout laissé les militants les plus radicaux mener une purge au sein du parti visant à exclure les "républicains", "laïcards" et autres "souverainistes de gauche" qui lui avaient pratiquement permis d’arriver au second tour de la présidentielle. 

Mélenchon reste un politicien, je me contente maintenant de lire le programme et de lui accorder le même degré de sincérité et de crédibilité qu’aux autres. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe