Djam Djam 31 janvier 12:02

Croustillant l’analyse de l’affaire Dreyfus par JFK ! Le "J’accuse !" de Polanski a la même fonction que l’affaire à l’époque de son montage en mayonnaise gerbatoire : diviser la France.

L’antisémitisme c’est comme la dette publique : un saloperie très utile et habilement entretenue pour accabler une partie du peuple comme supposé responsable perpétuel.

Quant à l’impossibilité de reconnaître ses erreurs, pseudo droite comme pseudo gauche n’ont que faire de l’honnêteté. Ils sont là pour faire du fric, les uns comme les autres. Ceux qui croient encore que les candidats qui se présentent aux fonctions politiques en France le font par amour du peuple sont des niais achevés.

La démocratie représentative, inventée à dessein par les mafieux en col blanc et costard sur-mesure, n’a jamais eu vocation à protéger le peuple, mais... à s’en servir pour le faire payer en permanence à tous les niveaux.

Mais encore trop de français refusent eux-mêmes de reconnaître qu’ils se font entuber depuis des décennies, donc JFK pourra continuer à écrire des livres inutiles.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe