Joe Chip Joe Chip 31 janvier 14:01

@maQiavel

Je répons à la volée :

-L’enquête n’a pas été ouverte pour blasphème mais pour incitation à la haine raciale. Parce que la jeune fille n’a pas fait qu’insulter l’islam, elle a aussi parlé des filles arabes. e ne sais pas pour quel propos exactement une enquête a été ouverte contre elle par le parquet

Bon ben voilà tu as très bien résumé le problème. L’enquête a été ouverte sur rien, rien de concret en tout cas. Il était justement question d’investiguer sur les propos tenus ou non tenus par cette jeune fille. Je ne vais pas me mettre à interpréter l’attitude de la justice qui aurait voulu, selon certains, à travers cette double ouverture d’enquête, ne pas donner l’impression de corroborer ou défendre à priori les propos qu’elle avait, en revanche, tenus sur l’Islam. C’est un des problèmes dans cette affaire. 

Avec les réseaux sociaux, être menacé de mort est devenu monnaie courante, particulièrement pour les personnages publics ( ce qui est son cas puisque c’est une instagrameuse). Ce phénomène sociétal prend de l’ampleur. Cette fille n’est clairement pas la première à être victime de cyber harceleurs.


Il y a des différences de degrés dans ce phénomène. Elle a reçu quelque chose comme 200 menaces de morts à la minute, par des gens agissant derrière des faux comptes, etc. ça veut donc dire qu’il y a une coordination derrière.

CH avait le droit de caricaturer le prophète de l’islam, les attentats qui ont causés la mort des membres de cette équipe sont bien évidemment dramatiques MAIS je ne suis pas Charlie, je considère que c’est devenu un journal néocons s’inscrivant dans la débile thèse du choc des civilisations.

Qui t’a obligé à être Charlie ? Il faut arrêter, c’était un slogan, un slogan de marketing politique à la con d’ailleurs dénoncé par CH. Trop facile d’en faire des néocons, c’était un peu vrai à l’époque de Vals, plus du tout aujourd’hui. Je lis de temps en temps CH, il n’y a rien de près ou de loin qui soit assimilable à la thèse de Huntington, à moins d’assimiler désormais l’anticléricalisme à du néoconservatisme.

On peut être pour la défense du droit de chacun à insulter les religions s’il le désire MAIS considérer qu’il est stupide d’insulter ce que d’autres considèrent comme sacré et qui donne sens à leur existence ( la liberté individuelle, c’est aussi la liberté d’etre stupide et con après tout) et on a le droit de dire ce qu’on pense de ces gens qui insultent les religions tant qu’on n’incite pas à la violence.

La loi française permet de faire tout ça. Ils auraient pu aussi lui répondre que ses propos étaient stupides, cons, démagogiques, intolérables, moralement inacceptables même en tenant compte de son âge, mais curieusement ils sont passé direct aux menaces de mort.

Ceci étant dit on sera d’accord pour dire que ces phénomènes sont partiellement créés et entretenus par les réseaux sociaux, que je n’utilise pas pour cette même raison. J’ai suivi un peu les "échanges" entre les deux camps (#jesuis et #jesuispas) et c’est effectivement affligeant. Raison de plus pour en rester à la loi. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe