Conférençovore Conférençovore 27 janvier 02:17

@maQiavel Les frérots sont loin d’être aux portes du pouvoir tout simplement parce qu’ils sont globalement absents des organes stratégiques de celui-ci. Mais et c’est un très gros "mais"... on a déjà certaines grandes villes d’Europe qui démographiquement parlant ont basculé et il serait naïf de penser que cela est/sera sans conséquences...

Avec les musulmans, le rapport de force n’est pas économique ou lié à la maîtrise des médias, des grandes entreprises, de secteurs clés (haute administration, grandes institutions, etc.). Ils sont, en France et ailleurs, structurellement affaiblis par les multiples sous-communautés et diasporas en concurrence les unes avec les autres. En revanche, la stratégie de la conquête par les ventres des femmes, une stratégie basique (et même pas réfléchie : ils font des enfants sans penser consciemment à une conquête) et qui, couplée à un maillage social puissant (le point fort de la oumma), peut faire changer totalement les rapports de force comme on l’observe déjà : les élus doivent alors tenir compte des désidératas de la nouvelle majorité. Une fois que la bascule a opéré, on a beau s’époumoner en prétendant qu’il suffirait de reprendre le contrôle de ces territoires, les pouvoirs de l’État ne sont pas non plus infinis surtout quand il s’agit d’un état obèse (et faible en réalité) comme l’est le français et qu’une partie des institutions sont déjà infiltrées...

Il est également évident que le contrôle de ces masses (en moyenne nettement moins éduquées que le reste de la pop) constitue un enjeux stratégique et clairement un levier de subversion, que ce soit pour certaines organisations ou pays étrangers. Bref, les temps qui s’annoncent à l’horizon ne sont pas très cléments...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe