Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 30 janvier 18:53

@ged252

C’est dû à Giscard (PR), Chirac (PM), le fameux Durafour (Travail) et Bouygues qui poussait derrière pour avoir de la stabilité dans ses recrutements de travailleurs immigrés (décret du 29 avril 1976). A l’origine, les travailleurs algériens en étaient exclus d’ailleurs. A la suite de la suspension de ce décret en 1977, le CE saisi par le Gisti consacre le droit européen en lieu et place du droit français ; le décret de suspension est annulé en décembre 1978. Les travailleurs immigrés selon le CE ont le droit de "mener une vie familiale normale." 

Acteurs : la bande à Bonnot, Bouygues, le Gisti, le Conseil d’Etat, le "droit européen" et le "gouvernement des juges", la clique antiraciste et surtout les Français qui ont élu sans faillir tous les présidents les plus immigrationnistes de l’histoire de France depuis 1981 alors même qu’il y avait un candidat anti-immigration depuis 1972.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe