Vraidrapo 20 janvier 19:55

Au point où nous en sommes, je me demande si les blessés ou les interpelés pensent à saisir la CEDH ou même l’ONU...

Pour moins que ça en mai 68, Konh-Benix aurait hurlé comme cochon qu’on égorge et avant hier, il se point tranquilou sur le plateau avec un sourire assuré en face de Ferry. Ecoeurant !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe