Norman Bates Norman Bates 19 janvier 13:51

@ezechiel

Ton raisonnement est intéressant, camarade Ezechiel...face à un pouvoir "illégitime" et un "usurpateur" il convient de rester bien élevé, courtois, dans les clous de la loi...défiler oui mais gentiment...le borgne de l’œil droit est même invité à tendre l’orbite oculaire gauche...on ne touche pas un cheveu des flics dressés pour mutiler par le pouvoir "illégitime", ça fait trop "racaille"...
J’imagine que t’as avalé une plaquette d’anti-dépresseurs le jour où la porte du ministère de Griveaux s’est fait défoncer par des "racailles"...
Revendiquons en douceur, avec des fleurs, des bougies et des bisous, tant que toute la populace n’est pas estropiée...le pouvoir "illégitime" n’est réceptif qu’à ça, c’est bien connu...
L’opposition que tu formules, camarade Ezechiel, entre les "racailles" et la caste des "journalistes" est judicieuse...oui, les "journalistes" ne sont pas des "racailles", juste des vendus bien au chaud payés par des milliardaires pour manipuler, mentir, cracher sur la populace pour sécuriser le pouvoir "illégitime"...libre à toi de qualifier cette attitude autrement que par le très péjoratif terme "racailles"...
Je ne soupçonne évidemment pas qu’un "détail" puisse t’avoir conduit vers cette posture pour le moins passive voire docile à l’égard de "l’usurpateur", mais il s’avère qu’avec des rebelles tatillons et curieusement "éthiques" de ton espèce ce dernier peut s’endormir paisiblement en comptant les moutons qu’il tond...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe