yoananda2 11 janvier 19:30

@Conférençovore

là on se rend compte de ce que c’est que de penser "français" et à quel point nous sommes étranges pour la plupart des peuples

tu peux développer si ce n’est pas abuser de ton temps ? ça m’intrigue.

Il faut hélas du temps

je dirais pour ma part de la compassion. C’est un raccourci pour aller plus vite, le temps ça fonctionne aussi.

mais ma passion (une importante en tout cas) c’est mon pays et il est évident que l’internationalisme

l’internationalisme se justifie. Si tu regarde depuis le prisme de la lutte des classes, on voit vite qu’il y a une solidarité de fait entre les bourgeois de tous les pays contre leurs prolétaires, et que donc, si tu veux "gagner" alors, forcément, il faut internationaliser la lutte.

A l’inverse, les natios eux prêchent une alliance bourgeois/prolo au nom de l’intérêt supérieur de la nation. Ca se défends aussi, tout dépends de ta grille d’analyse (lutte des classes ou lutte des races, il y a encore d’autres angles d’attaque possible et donc d’autres "solutions" qui émergent).

il y a beaucoup de misère

Hum, mais pour moi c’est trop associé à l’argent, comme si l’argent allait résoudre tous les problèmes. La misère sexuelle et affective qui sévit actuellement dans nos sociétés qui n’ont jamais été aussi riche ... ne se résoudra pas en augmentant les salaires. (c’est un exemple mais on pourrait en prendre bien d’autres).

Qu’est-ce qui te passionnes au juste dans la France ? moi je suis français mais je trouve qu’on a un pays tout pourri : par la bureaucratie (une vraie plaie chez nous), par la mentalité gauchiste qui tient le haut du pavé médiatique, l’inculture économique des gens (toujours à parler de redistribution sans jamais s’occuper de la création des richesses), etc...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe