Conférençovore 2 décembre 07:09

La deuxième partie de l’émission porte sur la liberté d’expression. Le problème est que Benssoussan, pour des raisons juridiques mais probablement autres également, ne parvient pas à nommer les deux maux. Alors il se contente de parler de "gauchisme culturel" et de "classe sociale". Par ailleurs il passe complètement sous silence des personnages clés du gauchisme culturel, des personnes telles que BHL, Atali et autres... Bref, son diagnostic de la situation française, sans être fausse, est très largement amputé. Par ailleurs, son prisme qui fait du populisme essentiellement une sorte de dépotoir où échoueraient les opinions alternatives au mondialisme est en grande partie déformant. Les Français veulent, très largement, rester ce qu’ils sont mais les élites (pour diverses raisons que Benssoussan est probablement incapable de formuler) sont obtinés dans leur combat à les transformer en individus atomisés, sans racine, sans passé ni avenir en commun si ce n’est être des sujets du marché.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe