REMY Ronald REMY Ronald 2 décembre 12:18

La théorie de la relativité d’Einstein marche peut-être aussi en politique. Emmanuel Macron n’avait-il pas titré son livre "REVOLUTION" ?

Si les couacs de gestion et de communication se poursuivent au gouvernement (pas seulement avec la complexe et shadock réforme des retraites), c’est une VRAIE révolution qu’ils vont finir par récolter...

(reste à savoir de quelle type)

Mais un jour viendra où l’on parlera non pas des fameux lendemains qui chantent marxistes et de la fin inéluctable du capitalisme, mais de révolutions sectorielles concrètes. Par exemple :

.

La représentation des usagers au sein des conseil d’administration des services publics (y compris privatisés), pour moins d’erreurs, d’injustices, de corruptions et de gaspillages. Mais l’ensemble des milliers de petits tyrans de droite, de gauche et d’extrême gauche ne veulent surtout pas subir une humble et timide cogestion épisodique semestrielle ou annuelle de la par des usagers (qu’ils considérent souvent comme du bétail sans autre droit que celui de la fermer).

Remarque : Cela aurait évité aussi nombre de gouffres financiers tels que l’EPR ayant coûté 12 précieux milliards sur 12 ans sans produire un seul watt d’électricité (NB/ Aux frais des responsables politiques de droite ou de gauche ou bien aux frais des usagers n’ayant que le droit de payer sous peine de coupure ?)

.

L’encadrement éthique du système bancaire et financier pour que le "Quantitative Easing" de la Banque Centrale Européenne irrigue enfin des projets économiques concrets au lieu que 90% de ces milliers de milliards d’Euros se perdent dans le trou noir de l’incurie des banques nationales et de la spéculation toxique sur les produits dérivés

(représentant maintenant X fois le PIB de la France, de la Grande Bretagne et de l’Allemagne réunies).

.

La véritable sécurisation de vos dépôts en banque au lieu de l’actuel scandaleux système instauré depuis trois ans

permettant aux banques gérant mal leur masse spéculative de voler légalement jusqu’au dernier centime l’argent des déposants (à charge pour une infime partie des plus rapides d’entre eux de tenter une demande de remboursement partielle (en dessous de 100.000 €) auprès d’un organisme Théodule de garantie bidon (car misérablement abondé par les banques). Notre élite dirigeante a raccourci l’année dernière le délai pour demander le très hypothétique remboursement de vos 99.000, 9.000 ou 900 €. Le délai de 3 mois est passé à... 7 jours ! Le début de commencement d’une éventuelle genèse d’état d’esprit révolutionnaire serait de leur demander à chacun d’entre eux POURQUOI un délai si court ? 

.

Etc. Etc.

.

Une interpellation publique régulière devrait se faire dans chaque commune, maintenant, en pleine élection municipale, y compris à Paris auprès du représentant de la haute classe de l’élite première de cordée Benjamin Griveau.

Le début de commencement de la révolte pré-révolutionnaire serait de harceler publiquement tous les candidats soutenant ces scandales. Les complices "par inconscience ou insouciance" doivent être gentiment contactés dans la rue et sur les marchés, à l’occasion de leurs sorties électorales. Pour les informer patiemment puis les inciter avec douceur et extrême politesse à quitter leur tête de liste. Bref, tout faire pour qu’aucun des responsables de droite et de gauche de ces désastres en cours ne puisse rester ou devenir Maires.
.
Le germe de la vraie révolution commencerait là. Rien à voir avec l’action violente et les saccages qui vont à l’encontre de notre "vraie révolution jaune", jusqu’ici noyautée, manipulée, récupérée et salie.
A+
Cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe