Conférençovore 8 novembre 09:09

@Vraidrapo A propos des chiens (que tu n’as pas l’air de beaucoup apprécier...)... Il me semble l’avoir déjà racontée mais peu importe :

Il y a qq temps un papy du village d’à côté a eu la mauvaise surprise en rentrant chez lui de découvrir que son vieux toutou, un petit chien sans marque comme il en existe des millions, avait disparu. La pratique est assez courante par chez moi... Affolé, le papy s’est décidé à aller à la gendarmerie. Impossible que le toutou se soit fait la malle. C’était un cabot casanier paisible, pas du tout le genre à faire des escapades. Il a insisté pour déposer plainte mais le préposé ne voulait rien savoir. Alors il a fait le tour des voisins, des quelques commerçants du coin puis est allé voir le Maire. Ce dernier a eu un (pas si) étrange réflexe (que cela) et a contacté le médecin du coin. Ce dernier ayant dans sa patientèle les nombreux gens du voyage qui vont d’aires de stationnements en parkings de supermarchés du coin pour profiter des compteurs d’eau ou d’élec (quand ils ne s’installent pas directement sur les aires de loisir de villages qui se réveillent avec 100 caravanes pour une durée indéterminée, enfin le temps de se faire expulser, ce qui prend au moins deux semaines...). Bref, le médecin contacte le chef du clan de la grande aire de stationnement du coin, en décrivant le chien. L’autre, qui est plutôt un bon bougre rangé des voitures, lui dit qu’il va faire le tour du camp, poser des questions, etc et promet de le rappeler.

Quelques dizaines de minutes plus tard, le chef rappelle le médecin : Oui, il y a bien quelqu’un du camp qui avait un chien correspondant exactement à la description, un chien ça se remarque... mais bon... il lui a dit qu’il ne l’avait plus, enfin... que le chien était mort mais... voilà quoi, il n’en sait pas plus... juste que c’est plus la peine de chercher.

Impossible de savoir ce qui s’est passé mais il est probable qu’un des types du camp ait voulu offrir un chien à un de ses marmots et, au lieu d’aller à la SPA comme tout le monde (parce que ces cons-là demandent tout de même environ 200€ pour les frais de véto...), il ai volé à ce pauvre papy son vieux compagnon comme on vole une jante de bagnole. Mais s’apercevant que le cabot n’était pas spécialement content de sa nouvelle situation, qu’il le manifestait bruyamment, peut-être de manière agressive, au lieu de le rapporter à son propriétaire (il aurait pu raconter qu’il l’avait trouvé, inventer n’importe quoi...) ou de le laisser aux abords du village, il lui a très certainement soit réglé son compte, soit mis au bord d’une route passante loin du camp pour s’en débarrasser. Peut-être même que le chef a menti... se couvrir entre "persécutés" d’une même communauté ça se fait... et que le chien a appartenu un temps à un gamin du voyage, jusqu’à ce qu’il en ait marre et que la famille l’ait largué au bord d’une route comme d’autres balancent leur gros sac de mc do une fois qu’ils se sont gavés. Qui sait... Le papy, gardant quand meme un peu l’espoir de retrouver son seul ami, a bien essayé de rappeler la gendarmerie pour qu’ils fassent une descente dans le camp... mais on ne se déplace plus pour si peu (d’ailleurs on ne deplace presque jamais, éventuellement pour un crime de sang ou un très gros coup...), et puis il faudrait envoyer un peloton d’élite sur-armé d’une vingtaine d’hommes. Tout ça pour un "clébard" à la con probablement mort ? Allons, allons, soyez raisonnables mon bon Monsieur... Allez, bonne journée ! Et si vous n’avez besoin de rien, surtout n’hésitez pas a nous rappeler...

Dans une société normale, les gens comme cela, voleurs d’êtres vivants, seraient tous sommés de partir sur le champ et ne plus jamais revenir.

Un voisin a croisé un jour un groupe sur sa propriété en train de lui voler ses champignons (oui, selon le code forestier, c’est du vol sur un domaine privé, bon, la loi n’est jamais appliquée... mais elle existe sur le papier). Ils étaient en train d’encercler son chien pour s’en saisir (un bon chien de chasse, ca peut se revendre..) qui s’était un peu éloigné. Heureusement il avait son deux canons superposés calibre 12 et a pu tenir en respect l’équipe. Ce truc avec les chiens...

Il y a d’anciens documents, des archives qui démontrent qu’il y a 3 siècles de cela (et davantage), les Bohémiens (qui ne viennent pas de Bohème... mais c’est ainsi qu’on les désignaient alors), étaient deja l’objet d’arrêtés d’expulsions parce que les vols se multipliaient et que la population s’énervait. 5 siècles de persécutions... ou bien de cohabitation impossible ? Difficile à dire...

Les temps n’ont pas tant changé que cela. Notre pays est juste ouvert aux quatre vents , avec une justice qui n’existe quasiment plus. Tout n’est plus qu’une question de capacité individuelle à se protéger des prédations. La bonne nouvelle est que l’effondrement qui se profile - et qui ne sera pas dans 500 ans... je nous vois déjà très mal finir le siecle dans la joie et la bonne humeur, alors atteindre la moitié du millénaire... - la bonne nouvelle, c’est que l’ordre naturel fera son come-back... et il est fort probable que les parasites d’en bas comme d’en haut (n’y voir aucun lien avec l’anecdote précédente bien entendu) ne trouvent alors plus notre terre d’asile* si accueillante que cela...

* à prendre au sens littéral puisque c’est ce qu’est devenu notre pays : un établissement open-bar pour les prédateurs fous dirigé par des prédateurs en col blanc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe