Conférençovore 18 octobre 2019 17:46

@maQiavel
Il s’agit de journaliste, activistes, entrepreneurs, universitaires, docteurs en """sciences islamiques""", imams, responsables d’organisation, des gens influents dans leur communauté et plutôt diplômé s donc.

On ne peut mettre au même plan les gens qui déclenchent l’hostilité de par leur comportement inadapté et ceux qui s’offusquent de ces comportements hors sol.
Si une personne va dans un pays et porte une tenue jugée indécente pour la population, même si elle est légale, ne peut s’étonner de subir une hostilité et encore moins s’ériger en vict. En France on s’efforce d’être discret dans l’expression de sa foi. Le voile, la kippa ou le turban sikh, ce n’est pas discret. Les deux derniers se remarquent moins tout simplement en raison du nombre bien moindre. 
Quand on s’installe chez les autrzs, on se doit de tenir compte de leurs us et coutumes, autrement c’est un manque de respect qui passe d’autant plus mal que la communauté abrite en son sein des personnes impliquées dans des phénomènes récurrents (délinquance, déprédations et agressions gratuites, terrorisme, manque de civisme, etc.).
Je déplore ces outrances qui conduisent certains à comparer le voile à une croix gammée ou un uniforme de SS, mais voilà des décennies que la non-integration de certaines populations est patente, que le discours et les attitudes ne vont pas dans le sens du respect et cela finit par faire péter des câbles à certains, même s’il s’agit d’hypocrites qui ont passé leur vie à cracher sur les prolos autochtones qui subissaient cette réalité à quotidien. L’autre paramètre est que la parole est largement muselée sur cette question, transformant en nazi quiconque l’aborde. A force de mettre le couvercle sur la marmite, l’eau déborde et ça donne ce grand n’importe quoi.

Au lieu de s’offusquer, ces personnes devraient se demander comment elles-mêmes le vivraient si nous autres occidentaux arrivions en masse dans leurs pays d’origine et imposions nos codes culturels. Personnellement je me ferais particulièrement discret si en plus mes congénères s’illustraient négativement dans les phénomènes pré-cités.
Bizarrement ce type de questionnement n’arrive jamais et certains préfèrent se victimiser...
En cela ils participent grandement à l’hostilité croissante dont ils sont l’objet, hostilité qui est totalement inexistante à l’encontre d’autres communautés comme la chinoise, ce qui démontre bien que ce n’est en rien une question de racisme, de phobie et autres délires.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe