Conférençovore Conférençovore 7 octobre 2019 11:21

@medialter " donc tu affiches fièrement ton positionnement en faveur d’une liberté d’expression totale, tout en sachant qu’elle n’est pas possible, puisque si les historiens s’emparaient de l’affaire, le pot-aux-roses serait en place publique. D’où ma conviction, en ce qui te concerne, d’une fourberie bien consciente"

Les historiens planchent sur cette question (très bien documentée d’ailleurs) depuis des décennies. Est-ce que le "pot-aux-roses" serait découvert si les révisionistes (en France, à part Reynouard... ils ne sont pas très nombreux) pouvaient publier leurs thèses ? D’ailleurs sont-elles réellement interdites ? Comment se fait-il alors qu’on trouve les "Écrits révisionistes" de Faurisson sur... Amazon. Cela prend deux secondes et si tu cherches, tu tomberas même sur cet extrait de résumé particulièrement explicite signé Faurisson lui-même :

"Au risque d’être mal compris par certains, je dédie cet ouvrage à ceux, parmi les vainqueurs ensanglantés de la seconde guerre mondiale, qui, tels Churchill, Eisenhower ou de Gaulle, se sont refusés, aussi bien pendant la bataille qu’après la bataille, à cautionner, ne fût-ce que d’un mot, l’atroce, la grotesque, l’insolente imposture du prétendu génocide des juifs et des prétendues chambres à gaz nazies."

N’étant pas très intéressé par le sujet, je suis néanmoins totalement favorable à ce qu’ils, que tous, puissent s’exprimer librement dessus ou sur n’importe quelle autre thématique. Au passage, si tu crois que c’est le seul sujet interdit, tu as juste raté un paquet d’épisodes...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe