Conférençovore 8 septembre 22:13

@microf J’avoue être au-delà de la consternation et avoir basculé dans l’admiration en lisant que la "gamine" violée aurait au fond le "privilège" d’être, en plus du fait d’être prise de force, mariée là aussi de force et tout autant forcée de pondre une progéniture à son violeur de mari. Petite chanceuse ! Elle peut d’estimer heureuse de ne pas être lapidée... On se croirait dans le sketch des Inconnus sur la police, mais... non, le jovial microf est premier degré (on a vu par le passé qu’il ne pouvait dépasser ce stade mais là on franchit un nouveau cap).

Cela étant cette sortie pleine de franchise illustre bien la réalité de certaines sociétés. Remercions donc le jovial microf qui ne fait que valider moralement une pratique sociale et un état de fait juridique. Outre sa légendaire stupidité qu’il partage avec son collègue erQar qui donne - oui, une donneuse de première... - dans la diffamation la plus vile, attitude qui n’est pas très halal soit dit en passant... encore que, avec les mécréants il est possible que ça passe... (à vérifier), cette fine étude de droit comparé du sympatoche microf est croustillante et pleine d’humanité bien comprise et ravira les féministes de passage. J’apprends en outre, avec toute la désolation que cela implique, que notre citoyen du monde a décidé d’abandonner notre vieux continent pour se consacrer à l’enrichissement de son continent natal. Comment se remettre d’une telle perte ? Un si noble combattant du progrès, de l’humanisme et du respect de la personne nous a quitté... c’est boulversifiant...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe