Norman Bates Norman Bates 7 septembre 13:09

"Dernière preuve : je viens grâce à vous, de gagner :
100 000 € -ce n’est pas rien"

Moi j’ai un motel à rénover, ce n’est pas rien non plus...
Toi, oh oui Toi ô mon toit aux tuiles brinquebalantes, Toi mon roi, mon Élu, viens parapher ces quelques devis des artisans de mon bonheur et de mes nuits sans pluie qui vient d’une leçon d’humidité interrompre mes songes...
Songes où je ne pense qu’à Toi, à l’infinité de ton Génie astral que je suis inapte à percevoir, moi modeste acarien rachitique et asthmatique du Savoir...antennes cassées, je capte plus rien...bouuuhhhhh....
Mes mots acerbes ne furent que l’expression fielleuse de ma frustration de n’être rien face au Tout Puissant que tu incarnes avec grâce et générosité...des malentendus, des quiproquos, des lettres mal assemblées qui dépassaient la pensée dans un tourbillon verbal où la confusion n’avait d’égale que la maladresse...des lèvres qui bougent et émettent contre mon gré des sonorités impies que je regrette...ô pardon, pardon pardon.. !!!!
J’attends, l’être tout tremblant, un signe divin de Toi...les signatures aussi, hein...
Promis : une statue de Toi trônera sur le parking...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe