Djam Djam 8 août 14:21

Onfray n’est pas autiste mais obsessionnel, si toutefois on tient absolument à le coller dans une catégorie "psy". On rappellera en passant que le lexique psychanalytique et les théorie freudienno-laconiennes sont une fumisterie achevée.

Onfray analyse donc les événements médiatiques à l’aune de sa vision du monde et de son mode de pensée : philosophique, majoritairement nietzschiéen et politiquement anarchiste. Une catégorie qui s’apparente, ne lui en déplaise, à des dogmes religieux. Quand on est athée, on se fabrique sa petite religion personnelle, mâtinée de "sagesse philosophique grecque" histoire de faire plus sérieux, plus ancré.

Cela dit, il a parfaitement le droit de faire l’analyse subjective qu’il a faite à propos de cette pauvre Thina machin, jouet utile à la propagande réchauffiste de notre époque décidément totalement délirante. On a en effet parfaitement le droit de percevoir un autiste comme une face de cyborg. Sinon, il n’y a plus qu’à appliquer tout de suite le régime Orwellien et s’en tenir au nouveau lexique de la bien pensance aseptisée voulue par des médias intégralement pollués par l’idéologie moderniste, progressiste, catastrophiste, réchauffiste, gauchisée jusqu’au délire permanent.

La jeune femme à demi rasée qui vient faire sa pleurniche et réclamer des excuses pour le énième affront, énième dérapage, énième opinion subjective devrait s’initier à la véritable Sagesse, qui consiste à garder distance, humour et hauteur vis-à-vis de toute opinion qui n’épouse pas la sienne.

Cette manie obsessionnelle lancée par qui on sait d’exiger des excuses de la part de n’importe quel individu qui exprime son opinion relève d’une autre pathologie : la victimie aigu. Ça se soigne mademoiselle, oui ça se soigne à coup de hautes doses d’humour... enfin, d’intelligence quoi.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe