beo111 beo111 9 juillet 23:24

@maQiavel

Vous êtes contre la représentation, super, mais en attendant on fait comment, alors qu’il y a urgence CETA ?

Je n’ai pas l’impression que vous vous rendez compte de la gravité de la situation.

Le 17 juillet, c’est le dernier jour où l’on pourra faire barrage aux lois payantes, après il sera trop tard. Après ce sera passage au Sénat où il est vrai que le parti présidentiel n’est pas majoritaire mais la corruption n’y est pas absente.

Ensuite il y a d’autres pays, c’est vrai, où le CETA aura du mal a passer, je pense notamment à l’Italie, dont le ministre de l’Agriculture a dit que son pays ne ratifiera pas le traité.

On pense aussi à des État fédérés belges, chez qui les lois payantes avaient fait beaucoup de bruit.

Mais le problème c’est qu’une fois qu’un max de pays on voté pour, c’est de plus en plus compliqué pour les "derniers" de voter contre. La Commission peut marchander des sanctions ou des "remises de peine, de dette" avec les gouvernements hésitants.

C’est pourquoi la bataille de France est décisive.

Alors bon, vous racontez votre vie, je vais faire pareil. Chez moi ce sont les enfants qui commandent. En particulier ma fille de 4 ans. Par contre force est de constater qu’ils ont beaucoup plus de potentiel que moi.

Et ce soir c’était tranquille. Apéro dînatoire chez ma sœur, il y avait mes parents. J’ai mis le CETA sur le tapis. Mon père m’a dit qu’il en parlerait à la députée du Jura à l’occasion du 14 juillet. Et vu que j’avais rencontré le député de la 1ère circonscription des Yvelines à ce sujet il y a plus d’un an et demie, il m’a été conseillé de relancer l’association Régal que j’avais mis dans la boucle (voir le rapport que j’avais rédigé pour agorarouge).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe