Perre Sanders 13 avril 08:33

@maQiavel

Julian Assange et WikiLeaks sont l’arme ultime de la globalisation, de la destruction des frontières, du refus de la souveraineté des Etats, de la suppression des Nations, et du déni de leurs droits à gérer leurs Affaires de façon indépendante et dans l’intérêt propre à leur pays, au profit d’un pouvoir mondial anonyme, anarchique et vague. Publier les secrets des gouvernements, c’est les nier en tant que Nations indépendantes.
Pirater les ordinateurs d’autrui n’est pas héroïque. Violer les lois non plus. Tenter d’empêcher les Etats de communiquer secrètement avec d’autres Etats, d’échanger des informations sensibles, de mener des opérations secrètes qui ne sont pas « par définition » sales comme voudraient le prétendre les gauchistes, ce n’est pas faire œuvre de transparence journalistique. C’est miner la sécurité d’un pays et lui refuser la légitimité de ses actions.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe