nephis 10 mars 14:41

@Gollum

En fait, ce sont les échelles de temps gigantesques dans l’hindouisme et bouddhisme (le chrétien n’a pas de temps disponible, il n’a qu’une vie et de surcroît la fin des temps est considérée comme proche) qui permettent d’envisager une libération quasi inéluctable sur le très long terme.

Ceci expliquerait sans doute pourquoi certains peuples, indochinois notamment, manifestent une telle sérénité face à l’adversité dans l’existence contrairement aux peuples européens qui, lorsqu’ils se trouvent traumatisés par celle-ci, choisissent la fuite en avant dans les paradis artificiels (ou les bigoteries) plutôt que d’affronter leur destin virilement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe