nephis 8 mars 18:10

@Gollum

On peut même se demander si les élus (c’est le terme même de l’Apocalypse) ne parviendront pas à un état d’être leur permettant d’échapper à notre espace/temps pour aller ailleurs..

Effectivement, une partie de ce qui pour nous relève de la métaphysique, relève pour certains d’entre eux de la physique.

Ce qui ne veut pas dire que l’on ne puisse pas recommencer plus tard. En ce sens la théologie indienne est beaucoup plus optimiste. Jamais rien n’est définitif, sauf pour les élus eux-mêmes définitivement dégréés du samsara.

Ça dépend pour qui. Personnellement, je trouve infiniment plus apaisant pour l’esprit l’idée qu’il n’y aura rien après la mort plutôt que celle où l’on est réincarné ad vitam æternam jusqu’à l’éventuelle moksha/nirvana parce que de mon point de vue, ce qu’il y a de pire dans l’existence c’est la souffrance (celle qui m’apparaît comme inutile) et non la mort que je vois plus comme LE voyage vers l’inconnu.

Un kshatrya et brahmane en même temps. D’ailleurs c’est ce que proclame la liturgie qui parle de Jésus comme Roi et Prêtre en le modelant sur Melkitzédeq.

Cela ne devrait pas déplaire à Medialter.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe