Belenos Belenos 15 février 01:51

@maQiavel

"La grande divergence est la suivante : Etienne Chouard est en faveur d’un processus constituant démocratique alors que Jacques Sapir, lui, est en faveur d’un processus constituant représentatif."

Même cette différence n’est pas si radicale que ça. Sapir dit surtout qu’il existe des limites physiques à la possibilité d’écrire un texte unique à plusieurs dizaines de millions de main. Il énonce là une difficulté matérielle que Chouard entend d’abord comme une limite de principe. A partir de la 40e minute, Sapir peut faire entendre le fond de sa pensée : les "représentants constituants" dont il parle seraient ceux élus par les communautés constituantes populaires locales. Sapir propose donc lui aussi une réécriture de la constitution sur la base d’une inspiration démocratique. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe