barbarello barbarello 11 janvier 13:44

Les contorsions, le choix des axes et des éclairages factuels de la part de cette ordure de toujours ne font pas penser à un chemin de Damas, n’en déplaise à certains benêts que quelques syllabes suffisent à tromper. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe