Serge ULESKI Serge ULESKI 9 janvier 19:00

L’option sécuritaire (vindicative et stigmatisante au passage) à défaut d’une option de résolution de la crise par le politique, semble destinée autant à flatter qu’à rassurer les classes supérieures actives et retraitées qui composent la base électorale du locataire de l’Elysée ; car la peur de cette couche de la société n’est pas nouvelle ; cette peur est vieille de mille ans ; c’est la peur de la Bourgeoisie ( en tant que catégorie et classe politiques et économiques) quand "en bas" ça bouge et que ça n’en finit pas de bouger ; il s’agit d’une peur propre à ceux qui voient leur confort moral (« Je suis un type bien finalement ! ») et leur confort matériel et physique (« Ce mouvement, qu’est-ce que ça va me coûter, qu’est-ce qu’ils vont me prendre, qu’est-ce que je vais y perdre ? ») menacés ; car tout au fond de lui, le Bourgeois (petit ou grand) dont le statut repose sur la spoliation du plus grand nombre, sait qu’il est un salaud et qu’il se comportera comme tel le moment venu : il suffit de se reporter aux propos tenus par Luc Ferrari qui recommande que la police "tire dans le tas".


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe