Norman Bates Norman Bates 5 décembre 22:33

Alors là je suis bouche béat d’admiration... !! entre Asselineau, le chef d’une "bande de gros connards" et Marine la "nazie" le macroniste refoulé se défoule jusqu’à martyriser ses ligaments à l’élasticité juste bluffante...

Un grand écart qui relève du défi aux lois de la physique...pourvu qu’il retrouve la raison au moment de glisser le bon bulletin dans l’urne comme en 2017...

Il y a une "tradition" à respecter... smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe