barbarello barbarello 4 décembre 15:05

@mat-hac

Je suis en situation d’échec  smiley Je n’arrive pas à suivre les méandres de votre pensée qui vous ont emmené de RIC à cet article du figaro. 

Quant à cette histoire de monnaie productive publique, ma fois, je n’y jamais réfléchi, encore. 
Mais une chose me semble claire : au dessus, je dis bien au dessus, d’une crise économique ou bancaire, nous avons affaire aussi à une crise politique très profonde, institutionnelle. Une crise du régime représentatif général en vigueur depuis 250 ans.
Et c’est cet "au dessus", le politique, qui me semble fondamental, prioritaire, le progrès dans la résolution de ce problème politique et démocratique ouvrant très possiblement les portes vers la résolution des problèmes économiques et financiers. Le Ric est un des moyens d’avancer dans ce sens, il y en a d’autres. 

Roosevelt est donc pour moi anachronique (pas de crise politique de cette profondeur à cette époque), et hors sujet (dimension économie et relance mise en avant mais pas de dimension réformatrice politique) comme référence. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe