maQiavel maQiavel 15 octobre 2018 22:27

Je n’ai pas encore lu le livre mais l’approche décrite par les journalistes dans la vidéo me donne envie de le lire.  Une approche qui ne consiste pas à faire des extrapolations et des interprétations idéologiques dans un but militant mais qui se borne à décrire une problématique spécifique dans un territoire donné , faits et statistiques à l’appui.

C’est un livre qui apparemment part d’une somme de portraits , donc je ne m’attends pas à quelque chose d’aussi transversal et carré que les études de l’IM mais c’est déjà énorme de trouver à notre époque des journalistes qui ont cette approche descriptive alors que cette question dans les médias et les réseaux sociaux est abordée , comme le disent très justement Davet et Lhomme , par des gens qui ne connaissent rien du terrain mais qui véhiculent des clichés et des fantasmes incroyables sur ces quartiers. Si effectivement , cette enquête est loin des caricatures qu’on peut entendre et lire çà et là , qu’elle ne renonce pas à la complexité , à la nuance et à la modération , alors les enquêteurs et leurs commanditaires seront renvoyés à l’extrême droite par les uns  et à l’islamo-gauchisme par les autres , tout simplement pour avoir commis la faute de décrire les faits qu’ils ont constatés , c’est cousu de fil blanc , c’est ce qu’on peut attendre des critiques faites aux approches descriptives lorsqu’elles traitent de sujets qui sont l’enjeu de guerres de tranchées idéologiques , de réactions épidermiques et d’affects divers et variés .

Ce que j’apprécie aussi en écoutant la vidéo , c’est que la part des choses est bien faite : le sujet n’est pas l’islam en général , ni même l’islam en France , la délinquance ,  la criminalité , le terrorisme ou d’autres thématiques ou tout est mélangé avec tout de manière à sauter constamment du Coq à l’âne de manière à ne surtout rien comprendre et à ne proposer aucune solution  ( non pas que ces thèmes ne sont pas importants mais pour s’y retrouver il faut les analyser spécifiquement , quitte à établir des liens précis à la fin du processus s’ils existent). Le sujet est très spécifiquement la description d’un phénomène socioculturel dans un lieu précis (dont les habitants servent en quelque sorte d’échantillon à l’échelle de plusieurs quartiers en France connaissant le même phénomène ) que les auteur nomment « islamisation » et qu’ils définissent comme l’application de la loi islamique ( j’aurais plutôt dit l’application de rites et de pratiques d’individus se revendiquant de l’islam pour éviter les confusions avec la loi dans le sens légal du terme mais soit ) dans les différentes strates de la société française. C’est la meilleure manière de ne pas partir en vrille en allant dans tous les sens.

PS : le fameux parti islam qui a tant fait parler de lui et fait couler tant d’encre  , y compris sur ago tv , n’a obtenu aucun élu aux dernières élections en Belgique ( il a fait 1 , 8 % des voix à Molenbeek notamment ) , pour répondre à la deuxième auditrice.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe