La mouche du coche 7 octobre 2018 23:06

Le gros défaut des analyses de M. Soral vient de son marxisme qu’il n’arrivera plus à dépasser. Il continue de penser que le capitalisme, c’est mal, alors qu’en réalité, le capitalisme qui n’est rien d’autre que la concentration du capital, est une haute valeur humaine. Il est la traduction de la coopération des hommes pour réaliser un projet. L’association E&R est elle-même du capitalisme puisqu’elle concentre du capital (financier mais aussi humain). Critiquer le capitalisme est un des nombreuses pièges tendus par K. Marx et tous ceux qui y sont tombés tournent en rond indéfinimment dans une critique circulaire dont il n’arrive plus à s’échapper.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe