Perre Sanders 13 septembre 2018 21:37

@Joe Chip

"Orban aussi est "européiste", il n’a jamais prôné la sortie de l’UE mais prétendu la "changer"."

Non, c’est un eurosceptique, et comme tous les politiciens réfléchis, il ne va pas contre la majorité de son peuple. On notera, au passage, que Salvini est dans la même situation face à son allié Di Maio que Strache face à sa Kurz.

"Pour cela, il avait besoin du soutien des conservateurs allemands qui viennent de le désavouer. Donc c’est un échec."

Non, il a besoin du soutien de son peuple, et certains pensent que, grâce à son intransigeance, il pourrait atteindre 60 %, lors des prochaines législatives. Pour le reste, je ne sais même pas si ça existe des eurosceptiques à la CDU/CSU

"Et je vous l’annonce d’emblée : tous les partis qui prôneront une rupture avec l’Europe se planteront, quelle que soit l’hostilité des peuples envers l’UE."

Moi, je ne me risque jamais à prédire l’avenir

"C’est un succès relatif pour Macron (...) dans une position où il leur devenait impossible de donner l’impression de transiger entre lui et Orban." 

En acceptant son toujours plus d’Europe, dont les peuples ne veulent pas ? Vous croyez qu’ils ne savent les Chleuhs où il en est dans les sondages (20 % pour les REM, dans un sondage réalisé fin août), et le statu quo ne leur coûtera un pfennig, à la différence des délires jupitériens.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe