PumTchak PumTchak 1er mai 2018 14:42

@Hijack ...

.

On n’explique rien en empilant des contradictions.

.

Si le Coran a été rédigé pour les gens du désert aux lois tribales, que fait ce bouquin en France qui n’a ni tribus ni désert ?

Entre parenthèse, l’idée que ces gens soient farouches parce que c’est le désert est contredite par les placides bochimans, aborigènes, ou indiens du Thar.

Si vous dites qu’il faut savoir remettre en contexte, pourquoi pas, mais comment expliquez-vous un Dieu éternel et universel qui est incapable d’écrire un bouquin compréhensible de la même manière dans toutes les contrées du monde ?

Pour rappel, Yahvé, n’appartenait qu’aux hébreux, nomades dispersés au MO et PO, qui avaient besoin de se donner un sort commun avec un dieu jaloux et vengeur pour les protéger.

.

Le bouquin juif est devenu un matériel historique pour les chrétiens (Ancien Testament), qui a ajouté une nouvelle alliance proposée avec les 4 évangiles et portée depuis les apôtres (propagateurs de la foi, prosélytes, message universel). La Bible est déjà une malfaçon qui a coûté tous les mauvais rapports entre juifs et chrétiens. En ajoutant le Coran, l’amour et la paix avec un conquérant qui a passé sa vie à faire des guerres, eh ben vous voyez un peu mieux les désastres divers et variés que l’on paye encore aujourd’hui.

.

Dans votre message de 19 :50, vous faites liens vers les versets polémiques 89/90 (je n’ai pas été regardé les autres liens). Le document est une question renvoyée par un musulman à qui a chrétien lui a demandé d’expliquer ces versets qui recommandent de tuer.

Donc il est musulman et incapable d’expliquer le Coran ? Ce qui renvoie à vos contradictions dans ce commentaire 01:29 : vous dites que le Coran est compréhensible par tous, à chacun selon ses moyens, puis vous dites plus loin que les écrits Divins seront longtemps incompris, puis qu’on ne peut pas comprendre un verset sans son contexte, heu… Vous êtes sur que vous, musulman, êtes capable de dire quelque chose de cohérent à un non musulman ?

Et en effet, un mufti répond, dans ce même document en lien, que pour comprendre les recommandations 89 et 90, il faut lire les versets d’avant, ceux d’après, comprendre le contexte et l’historicité, et aller chercher des hadiths pour éclairer. Ouatchi… Donc on peut être musulman sans rien piger au Coran, ou il faut un doctorat en Islam pour être musulman, ou les deux mon général ? Et la tambouille au mufti, c’est : noon, c’est juste qu’on peut tuer un musulman qui ne veut plus l’être, calme les gars, on reste cool.

.

Les 10 commandements de Moïse, bien antérieurs au Coran sont tout à fait compréhensibles. Ceux du code Hammurabi, qui remontent aux âges de l’aube du monde, encore avant Abraham, sont aussi des propos sensés, intelligibles pour tous et applicables sans ambiguïté.

Les sumériens connaissaient déjà la poésie (épopée de Gilgamesh, poème du SuperSage – vandalisés sans scrupule par la Torah d’ailleurs- ) qui était un narratif racontant la légende et les dieux. Ils ne faisaient pas choucroute avec des recommandations dans leurs écrits : ils comprenaient déjà le principe d’un code civil.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe