Joe Chip Joe Chip 11 septembre 16:53

Inutile de spéculer pour le moment, la situation n’est pas entièrement connue et comme le dit Qamarad un phénomène de psychose collective a pu contribuer à aggraver la perception des conséquences de la catastrophe et en particulier des pillages. 

Juste faire quelques rappels sur Saint Martin, qui est un ilot artificiel de richesses au milieu d’un océan de pauvreté. On y paye peu d’impôts et l’administration (ou plutôt ce qui en tient encore lieu) est inefficace et clientéliste. Si 95% de l’île a été "détruite", c’est justement parce que les normes en matière de construction dans ce type de zone n’y sont pas respectées (ni appliquées sans doute). 

Ces territoires réclament toujours plus d’autonomie et dénoncent l’ingérence de Paris dès lors que l’Etat essaie de récupérer des impôts ou de faire respecter les règles. Donc l’Etat distribue des subventions et ne collecte plus de taxes en laissant ces territoires s’autogérer afin d’éviter toute polémique et toute accusation de "gestion coloniale" depuis Paris. Mais dès qu’une situation comme celle-ci se présente, les populations dénoncent évidemment l’indifférence de la métropole, les Français abandonnés d’outremer, l’absence de l’administration, de la police, des services publics, etc...

Bref, attendre que la situation se normalise un peu avant de tirer des conclusions.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe