ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 11:11

La langue de la première race :

Dans un ouvrage intitulé "la tour de Babel" paru en 1936, Michel Honorat a entrepris de comparer les principales langues parlées dans le monde afin de savoir si celles-ci offraient quelques ressemblances entre elles.

Le résultat a dépassé toutes ses espérances. En partant de l’égyptien copte plus de 2000 mots figurent dans d’autres langues aussi éloignées que le touareg , du finnois ou bien le basque avec le turc, etc.

Il s’aperçut également que de nombreux vocables identiques ou très proches les uns des autres se retrouvaient dans des langues aussi éloignées géographiquement que le géorgien, le japonais,l’aïno,le youkagir,le guarani,le somali,le galla, la malgache,l’australien (aborigènes), le tibétain,le formosan,le malais,le groenlandais,le guyanais,l’iroquois, etc...

Je vais prendre pour l’exemple le mot "tepe" qui signifie "montagne" .
L’archéologue et anthropologue Marcel Homet, a consacré un chapitre entier dans son livre " A la poursuite des dieux solaires" à l’étude de ce mot voici ce qu’il écrit à ce propos :

D’une façon générale "tepe" signifie monticule ou colline (naturelle ou artificielle) en forme de cône ou de pyramide tronqués. Les "tepe" étaient presque toujours faits de matières volcanique (comme les moaïs pascuans) .

Un "tepe" est aussi un autel dédié aux dieux solaires Crom et Râ.Avec le phallus, le serpent, le lotus en fait tout qu qui appartient à la civilisation solaire.
Les "tepe" dominaient les anciennes civilisations, de l’archipel malais jusqu’en Polynésie, via l’Inde et le Moyen-Orient, l’Europe de l’Ouest et l’Europe centrale, la Scandinavie,l’Amérique du Nord, du Sud et centrale, on les trouve jusqu’en Patagonie et bien sur devinez ou ? A l île de Pâques .
En Polynésie, le "tepe" est un tronc de cône ou un tronc de pyramide dont le sommet porte une plateforme pour les sacrifices. A l’île de Pâques, Thor Heyerdhal découvrit des autels de prières construits en roche volcanique et les indigènes les appelaient exactement "TEPE" .

Pour résumer, avec ce tout petit aperçu puisé dans certains livres de ma biblio (et non ce n’est pas du copier-coller), il apparait une gigantesque interconnexion qui à une époque très lointaine devait relier différents peuples de la planète, nous ne sommes pas les inventeurs de la "mondialisation" et bien des mystères pour les gens curieux et ouverts d’esprits restent à découvrir dans ce vaste univers. 

Je reste persuadé que de brillantes civilisations d’un haut niveau technologique ont brillé bien avant la notre et que l’histoire cachée de notre monde n’est pas souhaité par les instances dirigeantes.
L’île de Pâques est un élément clé dans la découverte de la véritable histoire.  


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe