maQiavel maQiavel 22 décembre 2014 12:54

Ce qu’incarne Eric Zemmour ? Il est en quelque sorte le réac du système. Il faut savoir qu’avant la montée en puissance d’internet, aucun système n’a accepté la critique et donné la parole à ses opposants que les « démocraties de marchés », elles vont jusqu’ a financer si besoin est leurs contradicteurs .Seulement si le système tolère la critique et la souhaite, il lui donne une certaine forme et c’est là qu’interviennent les fameux réactionnaires qui existent médiatiquement.

Le système se prétend progressiste, son discours de légitimation s’articule autour de cela. Il tolère donc les critiques réactionnaires, qui ne font que confirmer sa prétention au progressisme. Il ne tolérerait pas par exemple des critiques authentiquement progressistes disent la vérité parce que cela montrerait au grand jour que le système n’est pas ce qu’il prétend (observez par exemple ce qui est arrivé à Etienne Chouard après son passage chez Taddei, son discours était 100 fois plus dangereux du point de vue du système que celui d’un Eric Zemmour).

Eh bien, avec l’émergence d’internet et des nouvelles opinions publiques, même la critique réactionnaire n’est plus tolérable. Le pouvoir médiatique impuissant observe avec crainte qu’un de ses membres (Eric Zemmour) censé jouer le rôle du méchant qui est contre le progrès prospère dans ces nouvelles opinions, beaucoup plus qu’il ne fallait, cela devient dangereux.

Donc on règle le problème en virant le faux méchant … qui entre temps est devenu un vrai méchant car trop suivis par les nouvelles opinions publiques.

On peut considérer que c’est une victoire du système médiatique mais c’est une immense défaite, il est entrain de perdre ce qui faisait sa force c.à.d. l’illusion de liberté, maintenant, il vire ses membres plus ou moins réfractaire à l’idéologie dominante. S’il continue dans cette lancée ( et je crois qu’ il va le faire , ce sera plus fort que lui ) , les médias institutionnels s’ aliéneront d’ eux-mêmes définitivement de plus en plus de personnes et donneront sans le vouloir une impulsion à la monté en puissance d’ internet.

Et c’est parce qu’ils l’ont compris que des gens comme Cohn-Bendit se disent contre l’éviction de Zemmour, ils savent très bien que le système se tire un balle dans le pied.

En ce qui me concerne, cette éviction me réjouit, il faut maintenant que CSOJ saute (jusque là le système a été assez avisé pour ne pas rayer l’émission même si ça le démange) , pour qu’ il ne reste plus que des journalistes et des émissions bien pensante et que l’ illusion de liberté s’effondre totalement pour tout le monde et que la dégénérescence médiatique devienne une évidence .Pour qu’il n’existe plus que deux camps : celui d’internet ou l’ on trouve tout et n’ importe quoi , et celui des médias institutionnels ou il n’ y aurait plus que n’ importe quoi.

On pourrait aussi analyser Eric Zemmour par rapport aux réseaux confessionnels juifs et à l’Islam, c’est très intéressant mais c’est une conséquence, cela se greffe sur la tendance de fond qui est la dynamique médiatique que je viens de décrire, ce n’est que mon opinion évidemment …


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe