spoty spoty 6 février 2014 17:23

Face à Romero et sa chialerie victimaire gay habituelle c’est mieux de partir que de l’insulter, l’emplafonner quand-même.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe