bebol bebol 5 décembre 2010 18:03

Je m’intéresse aussi à Cheminade, figurez-vous.
 
Mais étant de nature extrêmement méfiante à l’égard de nos politiciens, je ne sais verser aisément dans le soutien sans retenue d’un politicien, même d’un Cheminade dont les propos en "contre", en "opposition", en "dénonciation" ont certes de quoi séduire, intéresser ou questionner mais restent -à ce que j’ai pu en lire et entendre jusqu’ici- bien plus importants dans sa bouche et ses écrits que l’exposition de véritables propositions, d’une véritable politique économique et ce, moins dans les lignes "philosophiques" ou "morales" (qui ont leur importance, je ne le nie pas du tout) que plus purement pratiques.
 
En tous les cas, Cheminade est un des très rares qui, pour l’instant, ne me donne pas envie de vomir à l’entendre ou le lire.... Mais non plus l’applaudir incessamment.
 
A étudier encore et encore donc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe