christophe nicolas christophe nicolas 8 juin 14:07

Ce qui cache derrière le mouvement Brachystochrone, c’est le principe de moindre action qui supplante le raisonnement sur la conservation de l’énergie, lequel est incomplet ou carencé dans certains cas.

Lorsque qu’on calcule l’énergie, on intègre la force sur une distance, on évacue le temps et on fausse le raisonnement parce qu’on ne respecte plus le mode de fonctionnement intime de la nature lequel se découvre dans les explications de la relativité mais pas l’explication d’Einstein dogmatisant la vitesse constante de la lumière dans les référentiels en mouvement qui est erronée mais que les chefs du Cern, du Fermilab et d’autres ont voulu maintenir exacte en 2012 en faussant un résultant déroutant sur les neutrinos. C’est une erreur mortelle pour ces institutions qui ne s’en sortiront plus...

Mentir sciemment n’est pas un sacrifice, c’est se damner, tout raisonnement calculatoire voulant vous faire penser l’inverse est un attrape nigaud.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe