Serge ULESKI Serge ULESKI 4 avril 11:12

Inutile de préciser que ces mensonges n’ont qu’un but : justifier le massacre de dizaines de civils gazaouis dont 2/3 sont des femmes et des enfants.

 

Ceux (personnel des médias inclus... qui se refuse à évoquer ces mensonges ) qui ont à ce point besoin du mensonge de la décapitation de bébés et de femmes éventrées par les assaillants gazaouis du 7 octobre pour continuer de soutenir Israël et sa politique d’un cynisme et d’une cruauté sans précédent depuis la fin de la Seconde guerre mondiale à l’endroit d’un Peuple sans défense - le Peuple palestinien - apporte la preuve, s’il en était besoin, que la cause qui est la leur est une cause indéfendable...

 

Néanmoins… on peut considérer comme « un mal pour un bien » ce recours au mensonge car il nous éclaire à propos de la nature de l’intervention de l’armée israélienne à Gaza depuis ces derniers mois ainsi que sur la société israélienne ; une société pour laquelle la fin, toutes les fins, justifient tous les moyens que l’on doit déployer pour y parvenir.

 

Il s’agit bien évidemment d’un effondrement moral… sans doute sans précédent depuis la fin de la Seconde guerre mondiale au sein d’une société dite "développée" qui a pour origine un colonialisme un "pousse-toi de là que je m’y mette car là d’où je viens, on m’a fait des misères !" jamais assumé depuis 1948.


Ce qui rejoint les conclusion de Ilan Pappé (historien israélien) et Hannah Arendt : A terme, la logique du colonialisme dans son refus de s’accommoder avec les populations autochtones (comme ce fut le cas à la création d’Israël)… cette logique appelle inévitablement… au mieux au nettoyage ethnique (des millions de Palestiniens ont dû quitter leur terre natale – la Palestine dès 1948), au pire… au génocide.





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe