Octave Lebel 11 mars 10:48

Quelle est la part de comédie et manœuvre à visée électorale dans toutes ces surenchères verbales nourries de confusions ? Véritables pompes à la cacophonie et à la sondomanie habituelles. Parce que maintenant, nous avons régulièrement droit pour chaque élection à la mise en scène d’un psychodrame dont nous sommes censés être les figurants par sondages interposés. Faisant fonction de dérobade à répétition évitant une réflexion sur le bilan des uns et des autres,  sur la situation du pays et les propositions avancées. Celui-ci sera-t-il le bon pour la macronie et son adversaire préféré, poussés tous les deux par les oligarques qui qui tiennent les médias et les instituts d’opinion ou faudra-t-il en sortir ou en ajouter un autre comme l’immigration toujours utile comme rente électorale de secours ?

Où alors réussirons-nous à rester concentrés loin du tintamarre médiatique sur ce que nous voulons et travailler à nous donner les moyens de mettre sur pied de nouvelles institutions rendant impossibles ce genre de dérives afin de pouvoir être des acteurs à part entière en mesure de défendre nos intérêts ici et dans les instances supranationales dans lesquelles nous sommes embarqués ?

Soyons massivement présents dans toutes les élections pour nous faire entendre, rendre possible et faire vivre le rassemblement dans les urnes, sinon le jeu de dupes qui se se perpétue dans la galaxie macronie-droite-extrême-droite pour savoir qui va servir au mieux le libéralisme et le libre-échange à bout de souffle, nous maintiendra dans l’impasse en offrant à nos adversaires de nouvelles marges de manœuvre pour nous pousser encore un peu plus à l’impuissance et la résignation. Substituer une oligarchie encore plus autoritaire à une oligarchie autoritaire.

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe