samedi 20 août - par Norman Bates

L’interview sur France Contraire, entre parodie et documentaire

Les animateurs de cette radio généraliste publique abhorrent l'invité, un humoriste suspecté de toutes les abominations, par conséquent ils multiplient les insinuations et les accusations pour le confondre, l'anéantir à tout jamais.

Publicité

Tous les anathèmes y passent, toutes les stratégies et ruses sont employées pour parvenir à leurs fins.

L'humoriste en question, Franjo, passe un sale quart d'heure sous le feu des assauts les plus perfides et sournois qu'on puisse imaginer. Il y a comme un air de déjà vu et de déjà entendu.

Bon. En réalité c'est une parodie...mais dont l'écriture finement ciselée découle d'un remarquable sens de l'observation du fonctionnement de ces tribunaux médiatiques où l'invité-accusé ressort du plateau télé ou du studio radio lesté d'une inévitable et lourde condamnation.

Il y a cependant une différence notable entre cette saillie caricaturale et la réalité : en vrai, ces procureurs en herbe et à carte de presse (ou dotés d'autres compétences, par exemple une conscience suffisamment flexible pour se passer de l'éprouvant (?) cursus en école de journalisme) privilégient la tenue du procès en l'absence du prévenu.

 



5 réactions


  • Globulard 20 août 14:09

    C’est quoi cet humour à 2 balles , maintenant je comprend mieux les posts décalés de Normanounet, tout ce qui m’a plu dans cette vidéo, c’est le décolleté de la nana , l’a une belle boîte à laitance.


    • Le Glaude Le Glaude 21 août 19:41

      @Globulard
      .
      .
      Les moutons n’ont pas d’humour ....... ils suivent les Fakes des Merdias !
      .
      .


  • Norman Bates Norman Bates 20 août 20:03

    Quelque peu en pénurie de temps de cervelle disponible je salue néanmoins les sages femmes et hommes (et non genrés, non binaires etc...) qui ont contribué à la mise au monde agoravoxien de ce bébé module...

    Avis aux malentendants et malvoyants : c’est bien la radio Rance Inter qui est ici clairement ciblée, mais ce travail de "débunkage" à l’eau de caricature peut s’appliquer à tous les autres médias aux ordres...

    L’eau de caricature est de plus en souvent proscrite, presque autant que la vitamine D, la chloro’ ou l’iver’...à croire que dans ces cas il y a en commun une efficacité qui fait peur... smiley


  • Norman Bates Norman Bates 22 août 01:27

     Norman ?

     Oui Norman ?

     Il est bien cet article, je trouve que...

     Non Norman, c’est nul...j’ai fait un flop avec ce bébé module...je dirais même un four, si je ne craignais pas d’être mal interprété...

     Pourtant Norman c’est très...

     J’ai abandonné ce bébé module à la naissance par manque de temps de cervelle disponible, je suis un papa rédacteur indigne...

     Mais non Norman, tu...

     J’assume pleinement les responsabilités de cet échec et j’en tire toutes les conclusions qui s’imposent en me retirant définitivement de la vie agoravoxienne...et j’exerce dès à présent mon droit d’inventaire sur ma modulerie...

     Qu’est-ce tu racontes, Norman ??

     C’est pas moi Norman, je crois que nous avons eu des interférences d’une entité jospiniste qui passait dans le secteur...pourtant Lionel n’est pas mort...sommes-nous en contact avec une dimension de l’au-delà où se trouvent des gens pas morts.. ? ou avons-nous sombré dans la démence totale.. ?

     Tu vas faire quoi, Norman ? euh...moi je me sens normal...

     Elle était peut-être cosmique, va savoir...

     Qui ça, Norman ?

     L’entité jospiniste, Norman...

     Je ne te sens pas dans ton assiette, Norman...

     Si Norman, ça va...et puis objectivement il faut admettre qu’il y eut ces derniers jours des bébés modules plus beaux et plus forts que le mien, avec des contenus intéressants...France Contraire c’est juste un tube digestif...ou alors je me suis planté, en fait j’ai publié le placenta...

     Tu te fais du mal, Norman...

     Non Norman, je dis la vérité vraie...bon, il ne me reste plus qu’à enfanter une ligne éditoriale nouvelle avec des bébés modules crapoteux, sordides, crades, qui puent la mort qui tue et qui feront même vomir Morandini et Hanouna...

     Tu ne vas pas faire ça, Norman...

     Une immersion dans l’univers de la zoophilie avec des greluches qui aiment se faire bourrer par des chevaux, ou alors le portrait d’un nécro-pédophile, le tout avec des "images surréalistes"...tout ça sans voyeurisme ni sensationnalisme ni misérabilisme, bien sûr...

     Allons Norman, une bonne nuit de repos te fera du bien...

     Tu as raison, Norman, je suis très fatigué...Oh !

     Quoi encore, Norman ?

     J’ai trouvé le titre du bébé module sur la zoophilie..."Henni soit qui mal y pense"...génial, non.. ? et surtout, vendeur...


Réagir