vendredi 22 janvier 2016 - par wendigo

Le mystère du col Dyatlov

La mystérieuse affaire de Dyatlov, où 9 randonneurs décédèrent dans des conditions qui encore de nos jours restent très étranges pour ne pas dire inexpliquées.

 

 



60 réactions


  • pegase pegase 22 janvier 2016 11:01

    Des extra terrestres qui attaquent avec leurs griffes et leurs dents ? smiley

    Je penche plutôt pour la thèse d’un yéti en rut ..


  • juluch juluch 22 janvier 2016 11:44

    Une erreur sur la carte du début, le Mt Otorten est situé bien après l’Oural.


    pour le reste....toute les spéculations sont permises.

    • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 13:48

      Peut être un engin à chenilles @juluch ?

      Imagine deux secondes, un T34 avec un équipage bourré au schnaps, le pilote prends la direction du col, une fois arrivé, le chef de char dégobille dans la nacelle, le vomi aveugle le pilote, du coup il ne voit plus les tentes des randonneurs, déjà qu’il fait un blizzard de derrière les fagots, et du coup le char emporte tout sur son passage, enfouissant sur des centaines de mètres les randonneurs.

      Toi qui était tankiste , tu en penses quoi ?


    • juluch juluch 22 janvier 2016 15:51

      @ZardoZ
      T34:76 ou 85 ??


    • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 17:31

      Vu l’époque @juluch, un T34 de la dernière un tantinet amélioré, ça va pas trop mal pour écrabouiller les randonneurs.


    • juluch juluch 22 janvier 2016 19:18

      @ZardoZ

      Un T34/100 tchèque !!


  • Hijack ... Hijack ... 22 janvier 2016 13:58

    Merci pour le partage. Étonnante histoire, dont je n’avais jamais entendu parler avant ce jour.


    • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 14:05

      @Hijack ...Cette histoire est bien connu, c’est vrai qu’elle est étrange, mais bon, l’humain dans certaines circonstances est capable de n’importe quoi, je pencherai pour une histoire d’alcool et de fesses qui finit mal ou alors l’autochenille montagnarde avec un équipage cuit à la vodka.


    • Hijack ... Hijack ... 22 janvier 2016 16:10

      @ZardoZ

      Me suis tjrs intéressé aux histoires étranges, mais celle-là est passée à l’as.

      L’alcool ? non, tu ne crois quand même pas que les enquêteurs russes n’y avaient pas pensé ? L’étrange, c’est les traces de pieds nus ou en chaussettes alors qu’ils crevaient de froid. La tente déchirée de l’intérieur, alors que c’était leur refuge ??? Non, même bourré ... personne ne ferait ça, dans ces circonstances. Il y a manifestement quelque chose d’étrange ... que nous ne sommes pas capables de comprendre pour l’instant.


    • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 17:50

      @Hijack ...Je déconne comme d’hab, mais c’est étrange. Ceci dit ma théorie n’est pas à exclure je refais le topo :

      Si tu regardes les photos, tu verras dans le lot des jeunes étudiants, de pimpantes russes, jolies comme il se doit.

      Tu n’es pas sans savoir qu’un ruskoff ça picole autant voir plus qu’un polak de base, si tu fais bien attention, tu remarqueras que leurs sacs à dos sont bien remplis et devine de quoi ? Bingo tu as trouvé de la vodka bien sur et peut être même de la polonaise va t’en savoir.

      Au bout de quelques nuits de promiscuité sous les tentes, les fringants jeunes hommes émoustillés par la présence féminine et la libido fortement développé par l’abus de boisson se mirent en tête, devine quoi ? Ben oui de se taper les jolies étudiantes, ces dernières effarouchées prirent peurs, déchirèrent les toiles de tentes de l’intérieur, se mirent à courir pour certaines pieds nues pour d’autres avec leurs chaussettes et tout se jolie monde alla se perdre dans la montagne, tempétueuse cette nuit là .

      Bon d’accord je te l’accorde, ça explique pas l’état de certains cadavres. Mais c’est déjà le début d’une piste.  smiley


    • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 18:28

      Et il y a aussi une incohérence au niveau de la thèse officielle qui parle de "traces de pas" dans la neige.

      C’est totalement farfelu, les premiers corps et la tente ont été retrouvés plus d’un mois après, il ne peut plus y avoir de traces de pas, les recherches auraient été effectuées le lendemain qu’elles auraient disparues tout pareillement.

      L’armée à bouclé la zone pendant trois ans après les faits.

      A l’heure actuelle des éléments en possession de l’armée toujours pas déclassifiés .


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 23 janvier 2016 02:10

      @ZardoZ

      "Au bout de quelques nuits de promiscuité sous les tentes, les fringants jeunes hommes émoustillés par la présence féminine et la libido fortement développé par l’abus de boisson se mirent en tête, devine quoi ? Ben oui de se taper les jolies étudiantes, ces dernières effarouchées prirent peurs, déchirèrent les toiles de tentes de l’intérieur, se mirent à courir pour certaines pieds nues pour d’autres avec leurs chaussettes et tout se jolie monde alla se perdre dans la montagne, tempétueuse cette nuit là . 

      Bon d’accord je te l’accorde, ça explique pas l’état de certains cadavres. Mais c’est déjà le début...." 


      Le début d’un film de cul, oui.  smiley


  • Piloun Piloun 22 janvier 2016 14:26

    A l’époque, quand j’étudiais le dossier des phénomènes ovni, je suis tombé sur quelques cas, témoignages et photos, de mutilations humaines, notamment en Amérique du sud je crois.


  • cathy cathy 22 janvier 2016 15:21

    S’ils ont été enterrés dans des cercueils en zinc à cause des irradiations, ce n’est pas anodin. Sans doute un essai d’une arme.


    • sls0 sls0 22 janvier 2016 15:56

      @cathy
      Pour la France le cercueil étanche (en zinc à l’époque) est prescrit :

      Article R2213-26

      Le corps est placé dans un cercueil hermétique satisfaisant aux conditions fixées à l’article R. 2213-27 dans les cas ci-après :

      1° Si la personne était atteinte au moment du décès de l’une des infections transmissibles dont la liste est fixée au a de l’article R. 2213-2-1 ;

      2° En cas de dépôt du corps soit à résidence, soit dans un édifice cultuel ou dans un caveau provisoire, pour une durée excédant six jours.

      Que l’URSS ait les mêmes critères à l’époque n’est pas à exclure.


    • cathy cathy 22 janvier 2016 16:34

      @sls0
      Les liquidateurs de Tchernobyl ont été enterrés dans des cercueils en zinc. 


    • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 17:33

      Vous penchez pour une irradiation @cathy, vous suggérez quel mode opératoire ?


    • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 17:55

      @sls0 tu as été pécho les infos sous wiki, tu es un petit malin toi . smiley


    • sls0 sls0 22 janvier 2016 19:36

      @ZardoZ
      Je ne suis pas un petit malin, mais quand j’avance quelques chose j’aime avoir du solide derrière. Wikipédia avec ce coté peer review j’apprécie.

      L’encyclopédie Britanicus est très bien mais à une latence de 8 ans en moyenne. Il y a eu un audit des différentes encyclopédies et wikipédia est arrivé en tête.
      Si un garçon coiffeur ou une poissonnière ne sont pas d’accord avec cet audit mais qu’ils ont de bons arguments et surtout un bon protocole, je suis prêt à réviser ma position.
      J’ai eu le loisir il y a déjà longtemps de participer à des échanges dans le cadre de la tribologie, ça tient la route la plupart du temps coté intervenants.

      Pour ce qui est du zinc, je suis allé sur un site funéraire qui m’a renvoyé sur le législatif, pas de wiki, ils y a des pros hors wikipédia.

      @ Cathy
      Pour ce qui est des morts de tchernobyl dans des cercueils en zinc, ça rentre un peu dans le cadre de la loi française et peut être celle de l’URSS/Russie.

      Pourriez vous mettre le lien pour confirmer vos dires, ça m’intéresserait assez, car le zinc j’y voit pas trop l’utilité dans le cadre de l’irradiation, éventuellement la contamination mais comme les intervenants sont passés par la décontamination....
      Un personne contaminée interne, pour le contrôler les appareils de mesure sont ultra sensibles et l’analyse prend 60 secondes.

      Une personne qui a passé une scintillographie à moins de 20m transforme ces appareils en sapin de noël vu leur sensibilité. Jusqu’à preuve du contraire, on ne les enterre pas dans du zinc, d’où ma suspicion. Mais une loi où un règlement peut l’obliger, d’où mon désir de lien pour comprendre.


    • cathy cathy 23 janvier 2016 01:57

      @ZardoZ
      Soit le groupe transportait une arme pour faire un essai en forêt et prendre des notes sur les conséquences et les effets et cela a mal tourné, soit ils sont tombés sur un essai de l’armée.


    • cathy cathy 23 janvier 2016 02:02

      @sls0
      Vingt-sept autres pompiers sont morts dans d’atroces souffrances, dans les mois qui ont suivi. Ils ont été tellement irradiés qu’on a dû les enterrer avec un soin particulier. Dans La Supplication[1], une femme de pompier raconte la mort de son mari. Celui-ci a été si irradié qu’on l’a enterré dans un cercueil en zinc, dans un cimetière séparé : « sous mes yeux…Dans son grand uniforme, on l’a glissé dans un sac en plastique que l’on a noué…Et ce sac, on l’a placé dans un cercueil en bois… Et ce cercueil, on l’a couvert d’un autre sac en plastique transparent, mais épais comme une toile cirée… Et l’on a mis tout cela dans un cercueil en zinc… Seule la casquette est restée dehors », « On disait la même chose à tout le monde : On ne peut pas vous rendre les corps de vos maris, de vos fils, ils sont très radioactifs et vont être enterrés dans un cimetière de Moscou selon un procédé spécial. Dans des cercueils en zinc, scellés, sous des dalles de béton. »

      https://sites.google.com/site/criseetgestiontchernobyl/i-la-catastrophe-de-tchernobyl-26-avril-1986/b-les-victimes-se-comptent-par-milliers


    • Zatara Zatara 23 janvier 2016 02:31

      @sls0
      le zinc, ça ne rouille pas... juste pour info.... au cas ou.....ça ne protège ni ne retient les radiations. On parle des russes, pas des suisses


    • cathy cathy 23 janvier 2016 10:03

      @Zatara
      Oui c’est hermétique tout simplement. 


  • sls0 sls0 22 janvier 2016 19:03

    Sur wikipédia c’est plus neutre. La rédaction d’un article est plus consensuel.

    Pures suppositions :
    1)Kholat-Syakhl, c’est dans une région où il y a des mines d’uranium. Déjà en 59, les enquêteurs ne faisait pas trop confiance dans la gestion des déchets nucléaires soviétique d’où la présence d’un compteur geiger.
    Il m’est arrivé d’aller en Russie, pour certaines destinations je prenais un compteur geiger, il y a un que j’ai laissé à Mourmanks où paradoxalement je ne suis pas tombé sur de l’extraordinaire, j’y était en vacances, pas pour contrôler.
    Retrouver de la radioactivité n’est pas improbable et que l’on veuille camoufler des négligences par la suite est probable.

    2)Sur wikipédia, une des suppositions pour les blessures mortelles internes c’est la chute d’un arbre. Une chute dans la neige permettrait d’expliquer l’absence de traces externes.
    Pour qu’il y ait des lésions internes, il faut une décélération de 80g, avec une couche de neige de 20cm, ça implique une vitesse de 13m/s donc une hauteur de 8m en tombant à plat.

    Ce n’est que pures suppositions, basées sur la physique, la physiologie, la radioprotection et la géologie, ce n’est en aucun cas une explication.

    Ce qui m’étonne c’est qu’ils ne soient pas retourné dans la forêt avec ce vent, ils perdaient peut être du temps mais ils échappaient au refroidissement éolien qui peut être mortel assez rapidement. Il venaient d’une école polytechnique, ce n’étaient peut être pas des locaux,entre la pratique du ski de fond et la connaissance du bivouac par grand froid il y a un monde.
    Un abri coupe vent, un bon lit de branches de sapin, un bon feu, j’ai testé pour la première fois en Norvège dans les années 70 par moins 30°, c’est limite agréable.
    La personne qui me l’a montré, m’a aussi dit de ne pas employé la hache car elle risquait d’exploser avec le froid et de m’habiller comme un oignon et de me dévêtir en fonction de l’effort pour éviter la sueur.

    Il m’est arrivé de tomber sur des gens perdus dans la forêt, ils tournaient en rond (5h) suite à des changements d’avis dus à des changements d’influence.
    La sortie la plus proche étaient à 9km et la plus lointaine 17km. Je leur ai dit de suivre une source proche qui allait rejoindre la rivière qui les emmènerait au premier village. Quand l’inquiétude arrive les décisions sont parfois aberrantes.

    Malgré qu’en ce moment je relis tout Jack Vance un auteur de science fiction, je me laisse plus influencer par la thèse de doctorat de Richard Monvoisin sur la zététique que j’ai lu la semaine dernière coté raisonnement.


    • L'Equatorien L’Equatorien 22 janvier 2016 22:20

      @sls0
      Y a erreur de traduction, c’est une école pyrotechnique pas polytechnique, smiley

      ça expliquerait déjà bien des choses et dans ce cas là, on aurai plus besoin d’aliens, restons simples, entre hommes quoi, c’est déjà bien assez compliqué comme ça smiley

      ^^

      Blague à part...

      Excellent commentaire, néanmoins sls0

      Essai d’une arme à micro onde par les soviets ? Possible ça en 1959 ? Ou une arme à je ne sais quoi, rayon tesla ? Peu importe, mais les orbes apparues "ce soir là" par les indigènes, ne peuvent elles être celles de phares d’hélicos soviétiques ?

      ^^

      Analysons ces choses comme Guillaume de Baskerville dans le Nom de la Rose, on aura plus besoin du diable, les suspects se réduisent et les véritables coupables, commencer à trembler dans leurs cercueils à l’annonce de nos enquêtes amateurs sur un sujet déjà si vieux, donc par conséquent voilé par bien des strates et murmures du temps et sans doute par autant d’exagérations populaires et spéculations antérieures aux nôtre ici présentes, sans parler de la grande transparence des soviétiques envers leurs science militaire pour nous autres, derrière le rideau de fer.

      ^^

      Quand l’armée s’en mêle c’est pas souvent au service de la Vérité, n’est il pas ? Même les plus morales du monde ont leurs petites pudeurs à dévoiler leurs charmes secrets à nous autres, les sales pervers voyeurs de l’occident.


    • L'Equatorien L’Equatorien 22 janvier 2016 22:34

      @sls0
      Ce qui m’étonne c’est qu’ils ne soient pas retourné dans la forêt avec ce vent, ils perdaient peut être du temps mais ils échappaient au refroidissement éolien qui peut être mortel assez rapidement. 

      ^^

      Y a pas plus gland et têtu qu’un alpiniste, chaque année on leur dit faites gaffes, y a des avalanches, soyez prudents, et le lendemain de la première chute de neige, on compte déjà les morts, pas dire qu’ils avaient pas été prévenus, un homme averti en vaut deux ben heureusement qu’ils l’étaient pas, ça doublerait le nombre de mort à chaque décès de l’un d’eux.

      ^^

      Ils voulaient avancer contre vents et marées, blizzard, dans ce cas, alors ils ont préjugés de leurs forces et n’avaient pas téléphoné par GPS au service météo du coin, ha oui, suis je bête, ils n’avaient sans doute pas de réseau pour les portables et autres tablettes tactiles, là haut, en 1959, encore aujourd’hui, y a des endroits en nature, ici même en France, où t’as beau essayer d’envoyer un superbe selfie dans un paysage à couper le souffle pour faire chier de jalousie en attendant les likes de ceux dans ta liste d’"amis" qui triment au boulot ou agonisent dans un lit d’hôpital, pas moyen de trouver une barre de réseau, dis donc, alors en 1959, rien d’étonnant à cela, hein.

      ^^

      N’empêche que ça fait chier quand tu peux pas frimer à la demande, putain de réseau, va falloir améliorer ça au lieu de nous démolir la tronche entre peuples avec des moyens de plus en plus raffinés dans le dégoûtant... (Là Bà Tzou, grand sage Mansi -1258 av. J.C.)


    • L'Equatorien L’Equatorien 22 janvier 2016 22:47

      Ce qui m’étonne moi, c’est que dans la vidéo ils disent que rien sur terre n’a pu les approcher, ah ? Parce qu’après 10 jours de blizzard la neige ne recouvre pas les traces ? Bizzard cette neige, oh à mon avis c’est un complot des flocons, qui sont en fait une arme expérimentale des extra terrestre, pour ça qu’il y a tant de disparus en montagne malgré les avertissement de danger, vous imaginez ? Les archéologues du futurs découvriront un panneau avec marqué dessus : "Danger d’avalanche ! N’y allez pas bande de cons ! On vous aura prévenus ! Les frais de secourisme seront aux frais de vos famille sales batards !" dans une langue qui leur est inconnue puisque ce sera après le grand cataclysme qui nous arrive à vitesse grand V sur la tronche, et c’est à proximité d’un immense charnier de squelettes, tombés dans la crevasse d’un glacier en essaynt d’envoyer des selfies sur facebook.

      ^^

      A votre avis, ils vont conclure quoi en voyant le panneau de danger et que les neiges les plus éternelles aient fondu à cause du réchauffement climatique imminent qui arrange bien du monde en ce moment pour s’en foutre plein les poches de notre pognon bien actuel. ?

      ^^

      Que c’était un lieu sacré et maudit, que quiconque ignorait l’avertissement du panneau, allait crever 100 mètres plus loin, et cette nouvelle civilisation après la nôtre, déclarera après cette affreuse découverte macabre, que le lieu est maudit et bâtiront un temple à proximité, une religion naît, fait des millions de fidèles dans cette nouvelle civilisation humaine, qui vivait en harmonie jusqu’ici, la divise et engendre une guerre apocalyptique, ce carnage fut le dernier, la terre a été éparpillée, ventilée façon puzzle, par l’arme suprême du camp religieux qui a préféré sacrifier la vie de tous plutôt que de céder au mécréanisme gallopant et à l’hérésie satanique de ceux qui n’ont pas cru aux démons du lieu maudit. Alors ils ont fait exploser la planète, pour ne pas laisser le démon gagner, et soumettre les humains si co.. si gentils, pardon, ils ont oeuvré, avec les meilleures intentions, pour la paix des âmes et le salut éternel de tous, fin de l’épopée humaine. Merci, au revoir.


  • ZardoZ ZardoZ 22 janvier 2016 19:21

    Une synthèse avec nombreuses photos et fiches anthropomorphiques ici.


    • sls0 sls0 22 janvier 2016 20:00

      @ZardoZ
      Merci, plus clair et précis que la vidéo.


    • L'Equatorien L’Equatorien 22 janvier 2016 23:18

      @ZardoZ
      Apparemment y en avait un (Yuri) qui devait déjà luire dans le noir puisqu’il avait été irradié lorsqu’il bossait à Chelyabinsk-40 (installation nucléaire secrète) il a été envoyé avec le personnel chargé de nettoyer la merde qu’à causée la fuite radioactive majeure puisqu’il en connaissait un rayon sur les radiations, tiens donc...

      ^^

      Mais ton hypothèse de la partouze qui a mal tourné semble se préciser puisqu’un des mecs voulait se farcir une des 2 meufs, qui semblait être l’ex de l’autre, alors y aurait il eu de la jalousie dans ce groupe si expérimenté pour skier, jusqu’à tuer sauvagement les autres ? L’alcool, la proximité sous tente, la chaleur humaine, l’odeur de chattes humides et pas lavées aux nez de ces hommes rudes, oui c’est possible comme truc, mais y a aussi un dans l’équipe qui a inventé une radio émetteur, un poêle, celui ci était il alimenté par une pile à l’uranium inventé par Yuri ? Et c’est à cause de son explosion impromptue sous la tente des sportifs de l’impossible, ne sera par conséquent jamais commercialisé en grandes surface, en tout cas, j’en ai jamais vu fonctionnant à l’uranium, si vous en voyez un, faites moi signe.

      ^^

      Ah le caractère russe de l’époque c’est pas comme les jeunes abreuvés de tv réalité maintenant, eux, ils se pètent un ongle c’est le samu direct avec gros titres dans la presse people pour inviter les couillons à s’apitoyer sur la souffrance atroce de Nabilla et son ongle cassé, pratiquement agonisante et photographiée honteusement sans maquillage, ce qui la conduira par la suite à vouloir poignarder son entourage et commettre 9 tentatives de suicide après sa condamnation à 3 jours de prison avec sursis, non là les meufs elles se prennent une balle dans le corps, elles sont honteuses de ralentir les autres, se font mordre par une vipère et escalade quand même l’Everest les doigts dans le nez en s’excusant d’être un poid handicapant pour le reste du groupe, ah non, j’dis, c’était une autre culture, hein, pas tant de lopettes qu’aujourd’hui, à l’époque.

      ^^

      Un des gars est né dans un camp de concentration, comme Magneto de X-Men, a t’il également développé des pouvoirs de mutant capables d’irradier quiconque le contrarierait quand il était bourré ? Plausible.

      ^^

      Le dernier gaillard est pas piqué des vers non plus, il a survécu à la Grande Guerre Patriotique avec une probabilité de 3% de survie, oui, ces mecs là sont les vrais x-men récupérés par Marvell et qui ont été éliminé car trop dangereux, ils étaient insensibles au froid et pouvaient parcourir de longues distances en slip en pleine toundra sibérienne sans frissonner une micro seconde, la température de leurs corps les faisaient d’ailleurs transpirer là où tout autre aurait péri gelé.

      ^^

      Tous des supermens et supergirls en ce temps là ma parole.

      .


  • Zatara Zatara 22 janvier 2016 21:31

    allez je me lance :
    la radio activité que nous connaissons peut elle faire vieillir à cette vitesse des gens ? et des morts ? Un intervenant suggère que les orbs (ça reste une possibilité parmis d’autres) ont pas fait exeuprè smiley, gros foutage de gueule... pourquoi n’y aurait il que le camp et les randonneurs dans cet état, et pas les alentours ?
    Sinon, deux possibilitées : soit ça vient de "l’intérieur", c’est à dire qu’un des types à péter un cable puis s’est suicidé, soit ça vient de l’extérieur. Si ça vient de l’intérieur, comment expliquer les chocs que certains ont reçu (un des intervenants parle d’un choc comparable à celui d’un piéton et d’une voiture pour rappel), et comment expliquer les radiations ? Pour les radiations, c’est soit une fosse à merde radioactive à la russe (sont assez coutumier du fait de ce côté là, suffit de voir ce qu’ils font de leurs anciens sous marins), soit cela provient de la chose qu’ils ont croisé....
    Une dernière chose, en 10 jours, la neige a pu recouvrir toutes traces. Cependant, on aurait pas retrouver celles des randonneurs aussi.
    Tout cela pour dire que soit nous n’avons pas toutes les infos, et c’est une couverture pour protéger un secret, une base, un labo militaire etc..., soit c’est un truc qui volent et qui donnent la chasse à des humains à coup de rayon irradiant, façon Mars Attack, et je rigole à moitié...car y’a déjà eu des témoins d’ovni ayant été irradié (2 femmes américaines avec un petit garçon en bagnole) et d’autre ayant reçu un coup de booster au décolage sur la poitrine (un ricain ou canadien géologue en balade qui s’était un peut trop rapproché)


  • wendigo wendigo 22 janvier 2016 23:30

    Merci à tous pour vos participations ; je vois que ceci vous met les méninges en mode plein emplois, c’est ça le fun avec de tels mystères .
    Perso je n’ai aucune idée de ce qui a pu se passer, bien que plusieurs choses pourraient indiquer quelques pistes, que d’autres indices balaient immédiatement. Tout ce qui m’énerve le cervelet avec joie.
    je crois avoir entedu dire que ce n’était pas la première fois là bas que 9 personnes y trouvaient la mort, d’où le nom de cette montagne (là où il ne faut pas aller) et le nom de ce col (la montagne de la mort), car les autoctones disent qu’il y a 2000 ans, neufs personnes fuyant des inondations y avaient trouvé la mort dans des conditions similaires.

     Maintenant les cheveux gris, de la radioactivité, .... et si la solution était plus dingue que les ovni ou le yéti de Pégase, l’ouverture d’une faille spatio-temporelle. 5 s’enfuient de terreur et 4 sont absorbés et rejetés plus loin, plus vieux, brisés par la chute et radioactifs. Un simple trou de ver ; ce qui peut sembler barré, mais explicable. pour ce qui est des drones, que vous appelez "orbes" (référencés sous le code L6), pourquoi les voir en cause probable, alors que l’on sait que ces appareils sont attirés par la radioactivité et autres champs magnétiques. Si un trou de ver s’était ouvert à cet endroit, il y a fort à parier que les L6 seraient tombés dessus comme des petits gros sur un paquet de bonbons, ce que visiblement ils ont fait.


    • L'Equatorien L’Equatorien 22 janvier 2016 23:53

      @wendigo
      Merci pour le partage, ça me met plutôt les méninges en mode fun que sérieux, car je ne connaissais pas du tout ce cas, mais j’adore.

      ^^

      Il y a 2000 ans, chez nous, paraît qu’un hippie savait marcher sur l’eau, multiplier les pains et léviter sous acide avec 12 potes alcooliques qui faisaient la bringue tout le temps avant d’énerver les marchands et les romains. Alors est ce fiable les histoires transmises par l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui aurait éventuellement aperçu un ours mais pas sûr parce qu’il faisait nuit, vous savez... Quand on sait qu’une lettre peu changer un mot, que dire des transmissions orales qui s’allongent selon le talent imaginatif des conteurs qui se succèdent de générations en générations pour tomber dans l’oreille d’un sourd tellement la charge émotionnelle initale s’est diluée avec le temps pour laisser place au mysticisme imaginaire si vital à l’homme qui veut fuir sa condition bestiale à tous prix pour pouvoir tutoyer l’immortalité ?

      ^^

      Un simple trou de ver... Ah bon, si ce n’est que ça, je vais pouvoir dormir sur mes 4 oreilles, ouf, juste un misérable petit trou de ver de rien du tout, c’est d’un commun que ça ne mérite pas de le souligner, c’est si bête un trou de ver, j’en utilise tous les jours pour me téléporter dans mes divers champs de beuh cosmique aux 4 coins de la planète et même parfois au delà, vers des dimensions parallèles, colorées et sonores, je vous dit pas le trip de ouf que je me paie parfois avec ces petits trous de ver qui sont autant de lignes de métro pour qui sait les utiliser, mais j’avoue que je n’aime pas trop les transports en commun, ces trous de ver sont mal fréquentés et y a de plus en plus de racisme dans ces rames, les petits gris vous fouillent les pensées pour savoir si on les trouve pas trop bridés, nous les sapiens sapiens, les reptiliens regardent nos mollets et cuisses d’une façon assez similaire à une caillera qui regarde son menu KFC, on est pas tranquille non, sans parler des grands nordiques blonds qui écoutent leurs musiques de sauvages à fond le train, de vrais blousons noirs et que penser des Rastaspaces qui fument leur pétrole en empestant toute la rame du trou de ver en étant tout affalés comme des camés et les yeux globuleux et rouges. Ouais, vivement que l’Empereur galactique mette un cou de karcher dans ces trous de ver, les incivilités entre stellaires commencent à devenir pénible, mais c’est la faute au grand Patronat, tout, ça, l’universalisation de l’Univers, le découpage en régions plus grande sans tenir compte des facteurs ethnique, ça va mal finir, vous verrez qu’un jour, les Nizas finiront par prendre le pouvoir et l’apartheid régnera avec des flux migratoires imposés par la guilde du commerce sans tenir compte de la nanobiologie des êtres stellaires, ça va mal finir tout ça, quoiqu’une bonne guerre galactique pourrait régler bien des soucis économiques, m’enfin, peac and love dans la Galaxie mes frères...

      ^^

      Oui nous les terriens sommes un peu considérés comme les beatniks de l’univers, alors on fait pas peur à grand monde, mais cette population sans cesse grandissante de migrants cosmiques commence à m’inquiéter, Jean Raspail se serait donc trompé à ce point sur l’origine du problème ? Naaaaaaaaan..... Pas lui, jamais....


    • liberty1st liberty1st 23 janvier 2016 04:24

      @L’Equatorien
      J’adore ! Vous devriez en faire un roman !


    • wendigo wendigo 23 janvier 2016 09:46

      @L’Equatorien
       Oui , un simple trou de ver comme aujourd’hui nous savons en faire. Vous n’étiez pas au courant ?
      Je ne parle pas d’un machin basé sur les forces grav, mais sur le magnétisme.
      Vous ne connaissez pas ? pourtant tous punks de la galaxie connaissent et savent en créer un.
      Je vous dirais que c’est plus simple à fabriquer qu’une bombe atomique. Plus drole encore, à chaque explosion nucléaire, un de ces trou est créé dans notre champ quantique.
      Le problème reste que on les ouvre d’un coté, mais on ne sait pas ce que l’on créait à l’autre bout.
      Mais les terriens viennent de créer une autre méthode, plus "rustique", mais qui marche :
      http://www.nature.com/articles/srep12488
       Bon c’est assez récent, et je comprend que cela puisse perturber les esprits simples et : ou fragilisés par la shnouf.

      Le problème avec les terriens sapiens, c’est qu’ils ne croient que dans leur génie et refusent de voir qu’ils ne sont pas les hippies de l’espace, mais les clochards du caberlot, l’égo vous bouffe trop de neurones, qui pourraient être utile dans d’autres disciplines, de celle qui font avancer, mais non, vous préférez tourner en rond ça vous donne l’impression de progresser .
      C’est grace à cet égo, que le terriens sapiens n’’est pas prêt d’aller faire chier la galaxie et d’y trimbaler son casino bancaire.
      La théorie de la relativité générale, a bien 115 ans, non ? (tiens 115, comme c’est amusant) et vous ne l’avez toujours pas compris dans sa globalité et ses finesses ? en fait elle ne vous sert qu’à jouer à candy crush saga et échanger des films de cul sur le net .....
      Hé les mecs, il existe d’autres trous à visiter que celui de vos femelles lubrique.
      Donc OUI, je dis bien "Simple trou de ver" !
      Et désolé de vous le dire, mais c’est la solution la plus plausible à cette histoire. La preuve, une civilisation de niveau zéro comme celle des sapiens actuellement a réussie à en créer un, c’est dire à quel point c’est donné au premier con venu, l’humain. Maintenant où a été ouvert ce pont, est la seule interrogation que vous devriez vous poser, puisque vous possédez cette technologie.
      Et désolé pour votre égo, mais vous n’êtes pas les plus malins de cette frange galactique. La preuve, vous ne vous êtes pas débarrassé de vos banquiers et autres parasites récessifs de votre monde. dégagez les et dans 50 ans vous sortirez du systéme solaire et entrerez dans le niveau 1 des civilisations de l’univers.
      Sinon, restez à fumer des pétards sur votre cailloux bleu, au moins là, vous n’emmerdez pas grand monde.


    • wendigo wendigo 23 janvier 2016 10:05

      @liberty1st

       Ouais, il est parfaitement dans l’air du temps, dénigrant et inculte, tout ce que vos maitres banquiers aiment !


    • L'Equatorien L’Equatorien 23 janvier 2016 13:56

      @wendigo
      Salut wendigo, caaaaalme toi, je voulais pas me moquer, je suis parti dans un délire romancier comme l’a bien capté Liberty1st, que je remercie au passage, hélas, j’aime écrire mais pas assez pour en tirer un roman, n’importe qui écrit des romans aujourd’hui, c’est beaucoup de boulot pour un coup dans l’eau, Wendigo, je ne connais effectivement que peu de chose sur les trous de vers, mais je doute que ça soit la solution la plus plausible de ce cas là, as tu été consulter le lien proposé par ZardoZ, Wendigo ? On en sait un peu plus sur les alpinistes disparus et c’étaient pas vraiment des gens lambdas au sens que l’on entend aujourd’hui par rapport à la majorité des gens que l’on connaît, c’étaient quand même, merde quand même de sacrés numéros et pas qu’un peu.

      ^^

      Jusqu’ici je ne vois rien d’impossible pour faire appel à des dimensions parallèles ou autres qu’humaines pour pouvoir expliquer le cas si on avait plus de détails objectifs que ce voile mystérieux estiné à attirer le chalan curieux d’expériences extraordinaires. De surcroît datant de 1959, à savoir en pleine guerre froide et la course aux armements entre usa et ussr...

      ^^

      Bonne journée à tous


    • wendigo wendigo 23 janvier 2016 15:07

      @L’Equatorien

       Je ne suis pas énervé pour autant, je suis juste un peu psychorigide par moment. J’ai précisé avant d’attaquer sur les ponts Einstein Rozen, que je voyais aucune solution cartésienne (enfin j’avais pas précisé "cartésienne" smiley ) et je n’en vois toujours pas. J’ai bien lu le partage de Zardoz et effectivement ces braves gens n’étaient pas d’un model courant.
      Mais voila, trop de choses dans les faits qui se sont produits ne peuvent nous conduire dans la direction "barbouzesque". 4 Cadavres ne sont pas normaux, ni logique dans un tel endroit et à une telle époque. les cadavres irradiés par exemple, ne sont pas logique si les lieux n’en montrent aucune trace .... c’est pas une maladie de peau ce genre de truc, ça laisse des traces pour un moment sur la scène du crime.
      Donc avant de tomber dans la thèse ovni, que l’on met un peu trop à toutes les sauces de ce que l’on ne comprend pas. (phénomène ovni, que je ne conteste pas loin de là sur le plan général)
      Donc si les raisons classiques de manière de mourir ne collent pas, que les ovni, ça commence à devenir gros .....
      Maintenant les trous de ver, sont une chose logique aux vues de nos progrès théoriques comme techniques actuels .
      Mais ma position concrète et formelle reste, "je n’en sais foutre rien". Cette hypothèse sur les trous de ver je ne la sort que pour trois grandes occasions, celle-ci, l’affaire de la photo dites de " l’homme de l’espace" et mon mariage. (où là, c’est l’alcool qui a servit à ouvrir cette faille dimensionnelle dont je n’arrive plus à sortir . smiley


  • asinus 23 janvier 2016 07:51

    yep , la vache vous démarrez l’année a donf , avec vos connerie j’ai passé la soirée sur le net a chercher des références a cette histoire ça m’a entraîné dans des truc genre twilight zone .bref que du lourds complotismes , plus sérieux deux trois trucs se sont les années

    ou russes et américains se sont lancées dans des test "survival" si en plus on y adjoint les prof loufdingues qui proposaient du matos en test genre mini pile nucléaire ..
    autre choses deux des gus au moins ont de drôles de pedigrees les russes ont entraînés quelques spetsnaz de l’époque pour de la survie en Alaska et dans les forets yankee , bref j’ai la migraine ...
    bonne année tous
    asinus

    • cathy cathy 23 janvier 2016 10:01

      @asinus
      Je vous conseille de regarder "les cobayes de la CIA", (un Etat dans un Etat), tout à fait révélateur, pour le KGB se sont les mêmes.


  • ZardoZ ZardoZ 23 janvier 2016 10:40

    Mouais , les trous de vers et autres asticots, je n’y adhère pas des masses.

    Il y a une explication plus terre à terre mais tout aussi effrayante.

    L’ergot de seigle.

    Petit extrait de l’affaire de Pont Saint Esprit :

    Pont-Saint-Esprit, 1951

    Pendant l’été 1951, une série d’intoxications alimentaires frappe la France, dont la plus sérieuse à partir du 17 août à Pont-Saint-Esprit, où elle fait sept morts, 50 internés dans des hôpitaux psychiatriques et 250 personnes affligées de symptômes plus ou moins graves ou durables. Le corps médical pense alors que le pain maudit aurait pu contenir de l’ergot de seigle, mais sans en avoir la preuve. Le pain acheté dans la boulangerie Briand provoque vomissements, maux de têtes, douleurs gastriques, musculaires, et accès de folie (convulsions démoniaques, hallucinations et tentatives de suicide), troubles pouvant évoquer l’ergotisme. La ville est prise de panique.

    Source

    Dans l’affaire qui nous intéresse, nous sommes en 1959, le pain de seigle est répandu partout dans l’ex URSS, si par malheur les jeunes randonneurs ont consommés du pain à l’ergot de seigle, ça pourrait expliquer le comportement étrange, car l’ergot de seigle contient des alcaloïdes responsables de l’ergotisme, en particulier l’acide lysergique dont est dérivé le LSD.

    Il a été retrouvé dans la tente abandonnée tout leurs équipements et leurs provisions, dont des bouteilles d’alcools .

    Alcools + LSD à leurs insu, ça ne peut pas faire bon ménage.

     


    • Zatara Zatara 23 janvier 2016 11:15

      @ZardoZ
      et tout ce patacaisse autour pour quelques jeunes drogués qui se sont auto mutilés, tout en s’irradiant la tronche avec du polonium jusqu’à plus soif ? ah moins qu’ils n’aient rempli leur gourde dans le lac de fanta radioactif du coin ce qui expliquerai leur belle couleur orangé.... Ah oui ils ont fini en pogo générale d’où les caches thoracique enfoncé smiley ....trop de punk tue le punk


    • ZardoZ ZardoZ 23 janvier 2016 11:52

      @Zatara, ça te fait rire, tu as raison. Car je pense que beaucoup de conneries ont été dites au sujet de cette affaire. Et l’ergot de seigle est une explication viable autant sinon plus que la porte parallèle qui s’ouvre sur un autre univers sombre ! Brrrr


    • Zatara Zatara 23 janvier 2016 12:23

      @ZardoZ
      A mon avis, l’ergot de seigle reste plus valide que la version Donnie Darko


    • wendigo wendigo 23 janvier 2016 15:12

      @ZardoZ

       Un ergot de seigle radioactif alors et dont les effets font bruler la cime des arbres ... du LSD vitaminé en somme.
      Ca serait arrivé aux amériques, ça aurait pu être le Wendigo, mais désolé j’ai un alibi pour cette soirée là.


    • ZardoZ ZardoZ 23 janvier 2016 16:00

      @wendigo, il faut faire gaffe et être circonspect, l’ergot de seigle est une piste parmi d’autres. Pour ce qui est des irradiations, le site avait été irradié une année plus tôt suite à un accident de centrale ( c’est récurent chez les soviets ), donc il me semble normal que les corps soient retrouvés avec une irradiation, d’autant plus qu’ils sont restés sur place plusieurs semaines.

      La cime des arbres brulés ? Les reste d’un feu a été retrouvé juste en dessous.

      Pour moi il n’ y a que deux pistes possibles, l’une c’est l’ergot de seigle et l’alcool, l’autre une implication de l’armée ( armes secrètes irradiantes, etc..) . Ne pas oublier le site fermé aux randonneurs et alpinistes pendant trois ans et la classification de certains documents.

      Maintenant les portes spatio-temporelles , je n’ai rien contre, mais dans ce cas précis c’est bien trop spéculatif et étayées sur aucun fondement solide.


    • Zatara Zatara 23 janvier 2016 16:24

      @wendigo
      dont les effets font bruler la cime des arbres

      Qui te dit que la cime des arbres "brulé" n’est pas un effet d’un vent radioactif régulier sur une ou deux semaine (ou pas, peut être qu’une bonne dose durant 2 jours de bourrasque, c’est suffisant)


    • Zatara Zatara 23 janvier 2016 16:35

      @ZardoZ
      en fait, plus j’y pense et plus je me dit que ces cons se sont mis une biture, ce qui les a "anesthésié" pour la nuit, et que leur campement reposait sur une décharge radioactive à la russe. Les mecs se réveillent dans le cirage à 3 ou 4 heure du matin, avec la gueule et les mains brulées. Le premier gueule et réveille les autres qui, pris de panique, et de douleur, s’enfuient dans toutes les directions. Ils se retrouvent du coup comme des cons à moitié à poil, tentent de faire un feu et envoient une équipe pour récupérer une petite culotte, deux paires de moufles et 3 manteaux smiley... Mais le mal est déjà fait, ce n’est qu’une question de minute maintenant. L’armée qui a certainement déployée des patrouilles de surveillance, parce que quand même, ça serait malheureux que des civils tombent sur la chose, les retrouve avant tout le monde, et fracasse quelques corps à coup de massue, et prélève 2 ou 3 organes histoire de détourner l’attention. Bonne nuit les cocos, circulez, y’a rien à voir. Sinon pour la cime des arbres cramé, comme je l’ai dit, un petit nuage à la tchernobiloise sur un ou deux jours à la cime des arbres fait le taf.


    • Zatara Zatara 23 janvier 2016 16:40

      d’ailleurs, tu glisses un détail ou deux qui vont bien, pour une bonne histoire à la X files, dans les comptes rendus des autopsies, et on est bien.


    • ZardoZ ZardoZ 23 janvier 2016 17:22

      @Zatara

      Cépafo , mais en plus de la biture dont ils sont coutumiers, faut pas oublier que ce sont des slaves et les slaves ça picolent et bien plus que nous , c’est dire... Donc ils se biturent mais auparavant ils avaient entamés le pain de seigle, pas de bol celui là il est à l’ergot.

      Quelques heures plus tôt, pris par le mauvais temps, ils ont installés la tente sur une décharge de déchets radioactifs enfouie provisoirement par une équipe de l’armée encadrée par des agents du KGB.

      Le résultat est explosif , d’autant qu’un des gars du groupe se réveille brutalement avec l’envie pressante de sodomiser sa copine de randonnée, et là tout bascule, la fille tente de s’échapper, il la rattrape par les tifs qui lui restent dans la main, l’effet du rayonnement a commencé sont insidieux travail. Du coup tout le groupe se réveille, l’ergot de seigle avec les effets cumulés de l’alcool et des radiations les rendent totalement dingues, ils déchirent la tente de l’intérieur, partent à poil dans la neige, dommage il n’y pas de lune sinon il auraient pu chanter le fameux tube des Martin Circus. Car bien sur l’effet spatio-temporel est de la partie pour quatre d’entre eux qui font un aller retour rapide en 1971 dans une kermesse de village français ou se produit le fameux groupe. De retour alors que la boucle temporelle se referme c’est la cata monstre, les cinq rescapés de la porte sont mort d’hypothermie, ils ont juste le temps de s’en apercevoir , alors qu’un engin venu d’ailleurs et c’est pas de bol vient s’échouer juste à cet endroit comprimant les quatre rescapés momentanés et les enfouissant sous une grande profondeur de neige, bien sur ces derniers décèderont brutalement suite à la compression antigravifique inversé des propulseurs de l’engin intersidéral . 




    • Zatara Zatara 23 janvier 2016 17:54

      @ZardoZ
      ah nan nan nan, ça va pas du tout cette histoire de boucle sinon ils seraient tous frangins et frangines, et dans ce cas, c’est pas très propre c’t’histoire


  • sls0 sls0 23 janvier 2016 23:05

    Si j’ai quelques connaissances en glissements de terrains, coté avalanches je suis très limite.
    Les 30° de la pente du campement considéré comme limite coté avalanche je les ai pris pour argent comptant.
    Ma curiosité m’a fait regarder plus précisément.
    Il peut y avoir des départs en dessous de 30°, aux USA où le climat est continental comme en Russie, c’est 25° qui est pris en compte. La plupart des départs c’est vers 38°, mais du 22° s’est vu. 
    Comme il y a beaucoup de variables et que l’on ne connait pas les conditions lors des faits, on ne peut rien dire mais c’est un paramètre à prendre en compte.

    Ce qui m’a fait tilter lors de la lecture des différents articles et que je ne connaissais pas, ceux qui connaissent parlent d’un ’’wouf’’ annonçant un départ d’avalanche.
    Si sous la tente, une personne ayant la connaissance de ce ’’wouf’’ et qu’il l’entend, il y a de grandes chance qu’ils aient giclé de la tente même dans la nuit, c’est du moins ce que j’aurais fait.
    Un deuxième paramètre à prendre en compte.

    En science on dit souvent que le plus simple est souvent le plus vraisemblable.
    Il est aussi plus facile à relier à du connu que de l’inconnu.
    Sans être parfaitement connues, les avalanches ont été plus le sujet d’étude que les boules oranges volantes.

    La prochaine fois que je lâcherai des montgolfières de nuit avec les gosses du quartier, j’essaierai l’essence térébenthine comme combustible, coté couleur ça devrait se faire.
    Je doit être à portée des AWACS qui patrouillent du coté de la Floride, deux mètres de papier alu sous les montgolfières devraient les interpeler.

    Ne vous inquiétez pas je ne suis pas le seul, personnellement en janvier 1959, j’étais trop jeune est pas en Sibérie.( le plus simple est souvent le plus vraisemblable)
     


    • Zatara Zatara 24 janvier 2016 01:48

      @sls0
      ( le plus simple est souvent le plus vraisemblable)

      le niveau de radioactivité semblant largement au dessus des normes...le plus simple c’est quoi d’après toi ?

      ....et la langue tranché d’une des filles ?

      ....ah oui et les yeux manquant sur deux des cadavres ? un désaccord sur le bon point de vue  ? smiley


    • sls0 sls0 24 janvier 2016 22:44

      @Zatara

      le niveau de radioactivité semblant largement au dessus des normes.

      La radioactivité combien ? Da l’alpha, du beta ou du gamma ? N’oublions pas les normes, les normes françaises actuelles ou russe de l’époque ?
      Ici c’est le mot semblant qui est employé sinon quand on affirme quelque chose, à minima on donne des chiffres et des liens valides sont les bienvenues.

      A l’époque soviétique il était encore moins regardant que nous et n’oublions pas l’accident nucléaire qui s’était passé pas loin, balancer les déchets dans la nature ne devait pas trop poser d’état d’âme à l’époque, un ou les randonneurs sont peut être passé dans un endroit pourri ce qui expliquerait peut être un léger étouffement de l’affaire à l’époque. La couche de plomb s’est abattu sur les morts mais ce n’était pas leur mort qu’on voulait cacher. Ce n’est qu’une supposition de ma part, vu l’état d’esprit de l’époque c’est vraisemblable mais je n’ai rien pour étayer pour ce cas précis.

      De nos jours c’est encore un peu olé-olé.

      Ces deux cadavres on les a retrouvé en mai alors qu’ils sont mort en janvier. Ca laisse quand même du temps au bestioles de se mettre à table.

      Dans l’oblast de Sverdlovsk, la température redevient positive fin mars, à partir de ce moment vu qu’il y a plus d’un mois jusqu’en mai pour toute cette faune vient pondre des oeufs. Vu qu’au début le corps n’est pas trop décomposé, les premières pontes ont lieu via les blessures, les orifices naturels et les yeux, pas étonnant qu’il disparaissent en premier.

      Ca étonne qu’il manque des morceaux, moi ça m’étonne qu’il y ait pas plus du manquant, il y a de la faune dans le coin.

      Comme je suis gentil, je ne mets pas de vidéo de corps humain, j’espère que que le cochon suffira. C’est la bouche et les yeux qui sont bouffés en premier et ça ne prend pas un mois.

      A la décharge des médecins qui on fait l’autopsie, la première ferme à cadavres a été crée en 1980, ils pouvaient se poser des questions mais les réponses ne viendront que 20-30 ans plus tard et d’un pays avec lequel les relations n’étaient pas toujours au beau fixe.

      Pour votre info, pour calculer la durée de squelettisation d’un corps humain en jours c’est 12825/t° moyenne.

      Si le climat est sec, on a parfois droit à une momification, c’est pas le cas ici.

      Je ne recherche pas une vérité, je laisse cela aux sectaires, aux croyants ou religieux, je recherche la vraisemblance /vérisimilitude /conformité à la réalité, c’est plus une affaire de science.
      La vérité est une affaire personnelle.
      Il faut éviter de partir sur les éventuelles implications théoriques d’un phénomène que l’on entend mettre en évidence. D’abord, le mettre en évidence. Ensuite, disserter.

      Je met en évidence, je ne disserte même pas. Ces évidences dérange les qui adorent disserter ou croire.

      je mets un chat et une souris dans une boîte, je ferme, je secoue, et j’ouvre : il ne reste plus que le chat.
      Hypothèse 1 : des extraterrestres de la planète Mû ont voulu désintégrer la souris, mais elle s’est transformée en chat.
      Hypothèse 2 :La souris, de frayeur, est passé dans une autre dimension par effet Tunnel.
      Hypothèse 3 : le chat a mangé la souris.

      Le plus simple est souvent le plus vraisemblable mais c’est pas sensationnel.
      Nous sommes actuellement dans une phase de modification des processus d’acquisition des connaissances, l’expansion de l’information est essentiellement caractérisée par une substitution de l’image visuelle et de la sensation immédiate au symbole écrit et à l’analyse étayée.
      Maintenant c’est des images, du sensationnel, de l’émotion. Les gens sont formatés pour consommer et certainement pas pour avoir un esprit critique.
      Une imposture intellectuelle se construit à deux. Si vous ne comprenez rien à ce qu’un livre ou un orateur vous raconte, posez le livre ou tirez vous, sinon on vous embarque dans des histoires de soucoupes & Cie.

      il n’y a pas de honte à ne pas savoir. En être conscient c’est le début de la sagesse disait Socrate. Comment s’apercevoir qu’une personne vous emmène dans du n’importe quoi en mélangeant du scientifique ou du factuel à ses croyances si on a pas les bases pour comprendre.
      Quelques termes scientifiques comme emballage cadeau d’âneries et hop on gobe le tout.

      Je n’ai pas les connaissances nécessaires pour valider ou invalider, soit j’essaie d’acquérir ses connaissances ou soit je me dit que de ne pas savoir ne rend pas la vie moins belle.


    • Zatara Zatara 26 janvier 2016 19:38

      @sls0
      ne pas confondre prudence intellectuelle (qui est tout à votre honneur) avec déni de réalité. Je m’explique : bien que j’apprécie votre explication, vous oubliez de retirer les marrons de l’aspect psychologique des intervenants, et notamment ceux concernant le premier chef de l’enquête qui refusera de signer les conclusions. A n’en point douter, quelque chose de bien plus important que la peur même qu’il pouvait éprouver pour sa hiérarchie et les services secrets Russes (les goulags et ses pensionnaires ne manquaient pas de nouveaux petits camarades). On ne la ramenait pas comme en Mai 68 si vous voyez ce que je veux dire. Cet acte fort est, selon moi, quelque chose qui dit clairement que cette histoire n’a rien de naturelle, qu’elle soit extra terrestre ou non, qu’elle soit radio active ou non


  • alanhorus alanhorus 24 janvier 2016 12:06

    Je suis plus intrigué par les orbs oranges d’autant que la couleur de peau ou ce qu’il en est resté est orange.
    http://nationalufocenter.com/2015/08/filers-files-35-2015-orange-orbs-and-triangles/
    https://www.youtube.com/watch?v=kc677rPKNdk

    Un américain ayant enquêté sérieusement propose la solution de l’infrason.
    https://amnationalistcouncil.wordpress.com/2011/11/21/the-dyatlov-pass-mystery-solved/


  • alanhorus alanhorus 24 janvier 2016 12:19

    Pour la langue manquante la peur peut avoir fait sectionner la langue par la mâchoire, mais la théorie de l’infrason cela n’explique pas les corps effondrés les yeux manquants et les radiations.
    http://www.spiked-online.com/review_of_books/article/dyatlov-pass-a-chilling-mystery-solved/16853#.VqSwj1J8uSo
    D’ailleurs beaucoup sont sceptiques. L’infra son provient plus vraisemblablement des orbs oranges qui seraient donc d’origine extraterrestre, à moins que l’on nous cache des choses et que des technologies secrètes ait été développée sur terre sans que nous soyons informés.


  • zevzngeur 26 janvier 2016 00:46

    Bonjour,

    Il y a toujours des gens pour faire des commentaires de comptoir, très prévisibles et sans intérêts.

    Ceci dit,merci de ressortir cette histoire dont je n’avais jamais entendu parler.

    J’ai consulté le site Révélateur X, qui donne beaucoup plus de détails. Les rapports d’autopsie, en particulier sont très intéressants.
    D’abord, pour les adeptes des théories "standards", il faudra expliquer comment 9 personnes sont mortes pratiquement en même temps sans qu’au moins l’une d’elles aie réussi à rebrousser chemin.
    Pour les autopsies, on note des détails très étrange  : langue, yeux, dents de la mâchoire sup. manquants sur l’une des filles, plusieurs corps ont les yeux manquants ainsi que de larges bandes de tissus du visage manquant également. 

    En fait, ces éléments correspondent à la signature des phénomènes de mutilations de bétail. Quelques rares cas de mutilations humaines similaires ont été répertoriés, il semblerait que l’affaire du col Dyatlow rentre dans cette catégorie. Il s’agirait probablement du cas le plus documenté.
    (Je me souviens avoir entendu parler du cas d’un bombardier B52 retrouvé dans la jungle vietnamienne, posé on ne sait comment dans les arbres (non écrasé), avec l’équipage présentant des mutilations similaires à celles du bétail.
    Un article ici présente une synthèse du sujet avec un cas de mutilation humaine.


    • alanhorus alanhorus 26 janvier 2016 20:01

      à la tienne@zevzngeur

      immanquablement on pense à "predator" avec cet être invisible qui attaque des militaires en foret.


  • alanhorus alanhorus 27 janvier 2016 13:33

    Il ne faut malheureusement pas exclure l’hypothese humaine car en Russie de ce coté là ils y a des horreurs.
    Film à regarder avec précautions images terribles et choquantes .

    https://www.youtube.com/watch?v=yer_ga873dE


Réagir