samedi 9 janvier - par mat-hac

SPINOZA - Le déterminisme n’est pas un fatalisme

Théoricien du déterminisme, Spinoza n'en reste pas moins convaincu qu'une forme de liberté est accessible à l'homme. Pour lui, notre liberté réside dans notre "puissance d'agir" et dans la joie que procure la compréhension des causes de ce qui nous affecte. Analyse de cette conception. Planck dira que beaucoup sont emprisonnés dans la causalité subjective.



11 réactions


  • Gollum Gollum 10 janvier 12:05

    Pas de réactions...

    Bon ben je vais en mettre une...

    Très bon exposé de l’auteur.

    ça sert à rien mais je me voyais mal laisser un sujet sur Spinoza sans réagir quoi... smiley


    • sls0 sls0 10 janvier 13:04

      @Gollum
      Oui un très bon exposé de l’auteur.
      Il vaut mieux vivre la philosophie que d’en parler.
      Le premier cas c’est des fondations de roche pour construire sa maison ou sa vie, le second cas en parler, ce sont des paroles, du sable. Pour construire une maison ou une vie il y a mieux.
      Construire sa vie fait partie de l’intime, doit on en parler ? Parler pour donner un avis ce n’est pas nécessaire d’être discret.
      Vivre la philosophie, pas de réaction surtout sur agoravox, parler et donner son avis, effectivement il faut en parler sur agoravox.
      Ca dépend de la réaction que l’on a avec la philosophie.
      J’avais un pote prof de philo, je lui disais qu’il me faisait penser à un jésuite qui parle du Kamasutra.
      En 78 j’ai discuté avec un clochard à Nancy. Je lui ai demandé ce qu’était sa vie avant, il m’a répondu : j’étais prof de philo, je suis passé de la parole aux actes.


  • yoananda2 10 janvier 12:15

    Il y a pas mal de travaux scientifiques actuellement sur la question du "libre arbitre", du "déterminisme" et autres qui sont extrêmement intéressants, basé sur les résultats de la quantique, des sciences cognitives, de la thermo, et de l’évolution.

    Perso, je ne dis pas ça pour cracher sur Spinoza, mais, les travaux qui ont précédés étaient surtout des spéculations plus ou moins habiles.

    On a mieux à se mettre sous les dents.


Réagir