mardi 5 février - par Erwan Prigent

Malicorne, le néo-médiéval

La période entre l'Antiquité et le Modernité, que l'on a l'habitude de nommer le Moyen-Âge, n'était pas musicalement moyenne. C'est à le faire revivre que s'applique le groupe pas récent Malicorne.

 

A conseiller aux néoféministes que ce néomédiévisme, aussi.

 

Du son Blanc Profond historiquement ... une race comme une autre que « Blanc » depuis l'Antiquité, des dizaines de millénaires après les migrations d'Afrique originelles d'homo sapiens ... le « Moyen-Âge », c'était hier.

 

 

Wikipédia nous apprend :

Malicorne est un groupe français de musique folk (puis de folk rock et de rock progressif) formé à l'automne 1973 par le couple Gabriel Yacoub (guitare acoustique et électrique, épinette des Vosges, chant) et Marie Yacoub (dulcimer, bouzouki, vielle à roue, chant), Laurent Vercambre (violon, alto, bouzouki, psaltérion à archet, harmonium, mandoline, chant) et Hughes de Courson (guitare électrique, basse, cromorne, percussions, chant). Ils seront rejoints en 1976 par Olivier Zdrzalik-Kowalski (basse, claviers, chant).

Après une première séparation fin 1981, le groupe se reforme à l'été 1984 pour une tournée principalement nord-américaine avec de nouveaux musiciens accompagnant le couple fondateur, puis en 1986 avec d'autres musiciens accompagnateurs pour l'enregistrement d'un ultime album studio et pour une ultime tournée en 1987–1989.

Malicorne se reforme dans sa configuration originelle (dite "formation classique") à l'occasion d'un concert unique donné le 15 juillet 2010 dans le cadre du festival des Francofolies de La Rochelle.

Mais, pour avoir du son plus ancien que 2010, ainsi que des explications originales, voyez :

 

 

Et, plus longuement :

 

 

Au plaisir.

 

______________________________________________________________

 

 



4 réactions


Réagir